•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américains croient que les Ukrainiens sont à l’origine d'un assassinat en Russie

Des officiels américains soutiennent qu’ils n’étaient pas au courant du complot visant à assassiner Daria Douguina.

Des hommes gardent un cercueil.

Daria Douguina est morte dans l'explosion de sa voiture, près de Moscou, en août.

Photo : afp via getty images / KIRILL KUDRYAVTSEV

Radio-Canada

Le New York Times rapporte que les agences de renseignement américaines pensent que des parties du gouvernement ukrainien seraient à l'origine de l’attentat qui a coûté la vie à Daria Douguina en août.

La fille de l’idéologue nationaliste russe et partisan de la guerre en Ukraine Alexandre Dougine a été tuée dans un attentat à la voiture piégée, près de Moscou.

Les sources du quotidien new-yorkais, qui ont gardé l’anonymat, ont affirmé que les États-Unis n’ont pas pris part à l’opération et n'ont fourni ni renseignements ni assistance.

Elles ont également insisté pour dire qu’elles n’étaient pas au courant de cette opération et qu’elles s’y seraient opposées si elles en avaient été informées.

Le New York Times affirme que des responsables américains ont réprimandé les responsables ukrainiens pour cet assassinat.

Immédiatement après l’attentat, le gouvernement ukrainien avait nié toute implication dans celui-ci.

Washington craint, selon le New York Times, que des attentats de ce type poussent la Russie à assassiner des responsables ukrainiens.

Par ailleurs, le journal rapporte que les Américains sont frustrés par le manque de transparence du gouvernement ukrainien sur ses plans militaires, notamment en territoire russe.

Les responsables américains ne disposent pas non plus d'une image complète des centres de pouvoir au sein de l'appareil gouvernemental ukrainien, notamment l'armée, les services de sécurité et le bureau du président Volodymyr Zelensky. Cela pourrait expliquer pourquoi certaines parties du gouvernement ukrainien n'étaient pas au courant du complot.

Par ailleurs, un responsable militaire ukrainien a déclaré au journal que les forces ukrainiennes avaient perpétré des assassinats contre des collaborateurs ukrainiens et des responsables russes dans les territoires ukrainiens occupés.

La Russie a ouvert une enquête sur l’assassinat, qu’elle a qualifié d’acte terroriste.

Au lendemain de l’assassinat, les services russes de sécurité intérieure l'avaient imputé aux services secrets ukrainiens. Ils avaient diffusé la photo d’une Ukrainienne qui serait arrivée en Russie en juillet. La femme aurait quitté le pays après l’attentat.

Avec les informations de New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !