•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des incitatifs financiers réclamés à Timmins pour pallier la pénurie de médecins

Un médecin d'un certain âge signe un document.

Des bénévoles en soins de santé primaires de Timmins demandent aux candidats à l'élection municipale du 24 octobre de s'engager à appuyer le recrutement de médecins.

Photo : iStock / Squaredpixels

Radio-Canada

Préoccupés par la pénurie de médecins, des bénévoles en soins de santé primaires de la région de Timmins demandent aux candidats à la prochaine élection municipale de s’engager publiquement à s’attaquer au problème.

La directrice générale du Centre de santé communautaire de Timmins, Michelle Stevens, est inquiète. 

Dans les cinq dernières années, on a perdu 10 médecins de famille. La liste de patients orphelins continue de s’accroître, note-t-elle. 

Mais la région a beaucoup de [difficulté] à recruter des médecins, fait-elle savoir. Elle reconnaît que plusieurs autres régions de l’Ontario connaissent des défis similaires, mais plusieurs autres communautés, y compris des communautés environnantes de Timmins, offrent des incitatifs pour encourager les gens à venir s’établir à Timmins, remarque-t-elle. 

Clinique du Centre de santé communautaire de Timmins.

Le Centre de santé communautaire de Timmins offre des soins de santé primaires en français.

Photo : Centre de santé communautaire de Timmins

Dans un communiqué publié mercredi, le comité de recrutement et de rétention de médecins dont fait partie Mme Stevens, demande aux candidats à l’élection municipale du 24 octobre de s’engager à appuyer le recrutement des médecins.

La directrice du département de médecine familiale de l'Hôpital de Timmins et du district, Dre Lesley Griffiths, également membre du comité, estime qu'un tel engagement est nécessaire, car en ce moment, même les résidents en médecine et récents diplômés reçoivent des incitatifs financiers de la part d’autres villes et [Timmins] n’est pas simplement pas compétitive.

« On veut non seulement un incitatif financier, mais aussi un plan de recrutement et de rétention qui pourrait les encourager à venir ou à rester ici. »

— Une citation de  Dre Lesley Griffiths, directrice du département de la médecine familiale à l'Hôpital de Timmins et du district
L'entrée de l'Hôpital de Timmins et du district

Des patients n'ayant pas de médecins de famille se dirigent souvent aux urgences de l'Hôpital de Timmins et du district pour être soignés, selon la Dre Lesley Griffiths.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Selon la Dre Griffiths, la Ville de Timmins a déjà mis en place, il y a quelques années, des mesures de soutien entre autres aux médecins suppléants en leur offrant un logement temporaire, mais un soutien permanent de la Ville s’impose en ce moment. 

Elle remarque les conséquences du manque de médecins de famille au quotidien, précise-t-elle, chez des patients qui se rendent aux urgences parce qu’ils souffrent de complications qui auraient pu être évitées ou de maladies qui auraient pu être détectées plus tôt s’ils avaient eu accès à des soins primaires

« Des fois, quand les patients sont déjà malades, il est déjà trop tard. Avec un médecin de famille, il peut y avoir un suivi. »

— Une citation de  Dre Lesley Griffiths, directrice du département de la médecine familiale à l'Hôpital de Timmins et du district

Michelle Stevens reconnaît que des incitatifs financiers ne représentent pas une solution miracle au problème de la pénurie de médecins. 

Mais c’est un début et ça nous met à la même hauteur que les communautés environnantes, affirme-t-elle. 

Les partenaires clés doivent se réunir pour élaborer un plan de rétention et d’intégration des nouveaux médecins, ajoute-t-elle, car ne pas le faire nuit à l’économie.  

« On est une population qui cherche à faire croître l’économie. On a besoin de faire des gens de l’extérieur pour que cela se produise et pour convaincre les gens de venir, on doit pouvoir les rassurer qu’il y aura des services en soins de santé. »

— Une citation de  Michelle Stevens, directrice générale du Centre de santé communautaire de Timmins

Le comité a pour objectif de recruter trois à cinq médecins par année pour les cinq prochaines années.

Qu'en pensent les candidats?

Radio-Canada a tenté de rejoindre les trois candidats à la mairie de Timmins pour leur demander s’ils s'engageaient à faire du recrutement des médecins une priorité. 

L’actuelle conseillère municipale Michelle Boileau, qui brigue la mairie, dit déjà suivre l’enjeu de près depuis quelque temps

Elle est au courant à la fois des plaintes de citoyens incapables d’avoir un médecin de famille, mais aussi d’intervenants du secteur de la santé qui ne sont pas en mesure de subvenir aux besoins de toute la population. 

« On est presque rendu à un point où tous les partenaires ne savent plus quoi faire. Ça prend vraiment du leadership de la part du conseil municipal pour [...] recruter avec succès des médecins de famille. »

— Une citation de  Michelle Boileau, candidate à la mairie de Timmins
Femme sourit à la caméra.

Michelle Boileau est candidate à la mairie de Timmins.

Photo : Facebook

Avoir accès à des soins de santé primaires, souligne Mme Boileau, permettrait d’éviter d'aggraver cette crise, des enjeux sociaux auxquels on fait face dans notre communauté.

La santé mentale, la toxicomanie et je dirais même le sans-abrisme, tout est relié à la santé primaire et si on n’a pas accès à des soins primaires, il y a un impact sur toutes les autres parties de notre vie quotidienne, affirme-t-elle. 

À son emploi de gestionnaire des services à l’emploi dans un collège, Mme Boileau dit d’ailleurs souvent rencontrer des clients qui lui confient que sans accès à un médecin pour régler leurs problèmes de santé, ils sont à risque de perdre leur emploi et ensuite à risque de perdre leur logement.

Donc ça devient une chaîne, observe-t-elle. 

Elle reconnaît que si on compare avec les autres communautés de la région et de la même grandeur ailleurs dans la province, on est en arrière à Timmins pour ce qui est du recrutement de médecins. 

Si elle est élue, elle s’engage à mettre en place un incitatif financier, car ça prend une ligne budgétaire de la part de la Ville [...] pour pouvoir offrir de quoi aux médecins qui explorent Timmins

Elle veut aussi travailler avec le secteur privé pour élaborer une stratégie de développement de logements à Timmins et avec d’autres partenaires communautaires pour trouver d’autres mesures potentiellement attrayantes.

Que ce soit un abonnement à un centre d’haltérophilie, une membriété à des clubs sportifs ou des centres culturels, qu’est-ce qu’on pourrait mettre ensemble pour bien accueillir ces professionnels?, déclare-t-elle. 

Le conseiller municipal Joe Campbell

Le conseiller municipal Joe Campbell brigue la mairie de Timmins.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Le candidat Joe Campbell s'engage pour sa part à créer, s'il est élu, un groupe consultatif qui aurait uniquement pour objectif de retenir et attirer des professionnels de la santé à Timmins.

Certaines des idées préliminaires [...] que je soutiendrais comme maire comprendraient un incitatif pour assurer un revenu supérieur à la moyenne, une aide financière pour établir sa pratique, une réduction de loyer ainsi qu'un remboursement des dépenses de déménagement, écrit-il dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

L'autre candidats à la mairie, Richard Lafleur, n’a pas répondu à nos questions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !