•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Orléans : les deux victimes étaient ciblées, selon la police

Une voiture de police entourée par des policiers sur une scène de crime

Une fusillade a fait deux victimes mercredi soir à Orléans, dans l'est d'Ottawa.

Photo : S.B.

Radio-Canada

Une fusillade survenue dans le secteur d'Orléans mercredi soir a causé la mort de deux hommes, Krishel Kanin Murphy-Nimblett, 28 ans, et Mohamed Omar Mohamed, 23 ans, en plus d'en blesser un troisième.

C'est un événement qui était ciblé et on est à la recherche de témoins de la fusillade, a précisé jeudi Amy Gagnon, sergente par intérim du Service de police d'Ottawa (SPO), sans préciser si les deux victimes, retrouvées dans un véhicule, se connaissaient.

Les policiers avaient confirmé mercredi soir la mort d'un premier homme, précisant que son décès avait été constaté sur place.

Jeudi matin, le corps policier a rapporté par voie de communiqué qu'un deuxième homme a perdu la vie. Sérieusement blessé à l'arrivée des policiers, l'homme a immédiatement été transporté à l'hôpital, où il a succombé à ses blessures.

La police d'Ottawa a également déclaré qu'un troisième homme dans la quarantaine a subi des blessures qui ne mettent pas sa vie en danger. Il a même reçu son congé de l'hôpital.

Il se trouvait de l'autre côté de la rue, il n'était pas impliqué dans l'incident et n'était pas une cible, a expliqué le sergent d'état-major Jeff Pilon, le policier en charge de l'enquête pour l'Unité des homicides du SPO.

Fin de soirée mouvementée

Les ambulanciers ont dit avoir reçu un appel pour une fusillade dans le secteur de l'avenue Tompkins et du chemin Tenth Line un peu avant 21 h.

Plus tôt dans la soirée, ils avaient indiqué que deux personnes étaient dans un état critique, souffrant de blessures mettant leur vie en danger.

Par l'intermédiaire de son compte Twitter, le SPO a demandé au public de ne pas s'approcher de la zone en soirée par précaution et pour la sécurité.

Une ambulance.

Il y avait mercredi soir une forte présence policière.

Photo : S.B.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.