•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona : l’état d’urgence déclaré dans plusieurs régions de la Nouvelle-Écosse

La province demande une aide additionnelle de l’armée pour aider aux travaux routiers.

Photo aérienne de chalets et de maisons mobiles endommagées par l'ouragan. Au milieu, une maison n'a plus de toit et deux hommes sont debout devant un grand trou dans le mur.

Des gens constatent le 1er octobre les dommages causés par l'ouragan Fiona à Marshville, dans le comté de Pictou, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC / Patrick Morrell

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a déclaré l’état d’urgence dans les régions de la province qui ont été les plus touchées par l’ouragan Fiona, le 24 septembre.

Cette déclaration autorise notamment les militaires à effectuer des travaux routiers et dote la province d’une couverture-responsabilité. Le gouvernement néo-écossais demande une aide additionnelle des Forces armées canadiennes.

Sur la partie continentale de la province, l’état d’urgence est donc déclaré dans les comtés d’Antigonish, de Colchester, de Cumberland, de Guysborough et de Pictou.

Sur l’île du Cap-Breton, l’état d’urgence est déclaré dans les comtés d’Inverness, Richmond et de Victoria, ainsi que sur le territoire de la Municipalité régionale du Cap-Breton.

Entré en vigueur mercredi, l’état d’urgence dure 14 jours. Le gouvernement peut alors le prolonger, ou le laisser prendre fin. 

Aide des Forces armées

John Lohr, le ministre responsable du bureau de gestions des urgences, a demandé une aide additionnelle des Forces armées canadiennes, afin de participer aux travaux routiers, incluant la signalisation, là où ils sont toujours nécessaires, 11 jours après le passage de la tempête.

Lundi dernier, le premier ministre Tim Houston avait indiqué que son gouvernement avait demandé à Ottawa le déploiement d’un millier de militaires, mais que seulement 200 sont venus en renfort des quelque 350 membres des Forces armées stationnés dans la province.

Selon Ottawa, 850 militaires ont été déployés au total à l’Île-du-Prince-Édouard, à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse.

Dans un communiqué de son bureau, mercredi, le ministre Lohr a remercié de nouveau les militaires pour leur aide.

D’après le distributeur d’électricité Nova Scotia Power, il y avait toujours 4800 clients privés de courant, mercredi soir. Les deux tiers se trouvaient dans le secteur de Stellarton, dans le comté de Pictou. La tempête avait fait perdre l’électricité à plus de 80 % des abonnés de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !