•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Silence en Atlantique en réponse aux scandales d’agressions sexuelles à Hockey Canada

Les fédérations provinciales au Québec et en Ontario ont désavoué Hockey Canada.

Un joueur vide un seau de rondelles sur la patinoire.

Une pluie de critiques s'abat sur Hockey Canada.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Les fédérations provinciales de hockey dans les provinces de l’Atlantique ne disent pas ce qu’elles vont faire dans le dossier de Hockey Canada.

Hockey Nouvelle-Écosse est la seule fédération provinciale à avoir réagi mercredi.

Le conseil d’administration d’Hockey Nouvelle-Écosse se réunira la semaine prochaine pour décider des prochaines étapes, a écrit Garreth MacDonald, un porte-parole de l’organisme, dans un courriel adressé à Radio-Canada mercredi.

Les fédérations qui supervisent le hockey organisé au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador n’ont pas répondu aux appels de Radio-Canada mercredi.

Une femme en entrevue devant une patinoire intérieure.

Patricia Turcotte, représentante des communications de Hockey Dieppe-Memramcook

Photo : Radio-Canada

Ce silence indigne Patricia Turcotte, responsable des communications à Hockey Dieppe-Memramcook.

C'est ce que les associations de hockey mineur leur demandent depuis cet été. Il faut prendre position. Il faut s'indigner et il faut dire qu'on n'accepte pas cette culture-là qui est en place depuis trop longtemps à Hockey Canada, estime Patricia Turcotte.

La fédération canadienne de hockey continue de défendre ses dirigeants, lourdement blâmés pour leur réaction à des allégations de viols collectifs qui auraient été perpétrés par des joueurs d’Équipe Canada junior.

Hockey Canada a réglé en secret une poursuite de plusieurs millions de dollars intentée par une femme qui soutient que huit joueurs d’Équipe Canada junior l’ont violée en 2018 à London, en Ontario.

Une enquête policière a par ailleurs été récemment ouverte en Nouvelle-Écosse, où des joueurs auraient perpétré au début 2003 un viol collectif, à Halifax, selon une présumée victime.

Plusieurs organismes coupent les liens

Hockey Québec a décidé mardi de suspendre ses contributions financières à Hockey Canada. La fédération provinciale désavouait ainsi la fédération nationale.

La fédération de hockey de l’Ontario a immédiatement emboîté le pas à ses homologues québécois.

Un chandail de Hockey Canada.

Plusieurs affaires d'agressions sexuelles alléguées secouent l'organisation Hockey Canada.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Les partenaires financiers abandonnent aussi le navire : Tim Hortons a annoncé mercredi qu'il ne financerait pas le programme de hockey masculin cette année.

Plus tôt cette année, le géant de la restauration était l'une des entreprises, avec la Banque Scotia, Canadian Tire et Telus, à retirer ses commandites du Championnat mondial de hockey junior.

D'après le reportage d'Adrien Blanc

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.