•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise privée fait don du parc provincial Big Knife au gouvernement albertain

Une vue du parc provincial Big Knife, depuis le pont de l'autoroute 855.

Une vue du parc provincial Big Knife, depuis le pont de l'autoroute 855, enjambant la rivière Battle.

Photo :  (Google Maps)

Radio-Canada

L'un des plus grands producteurs d'électricité de l'Alberta, Heartland Generation, fait don à la province de l’une de ses propriétés, le parc provincial Big Knife, situé près de Camrose, dans le sud-est de l’Alberta.

Le PDG de Heartland Generation, Rob Dutton, a fait l’annonce mercredi que son entreprise, basée à Calgary, transfère la propriété des terrains du parc au gouvernement de l’Alberta.

Rob Dutton affirme que les 108 hectares du parc ne devraient pas appartenir à une entreprise privée. Sans aucun doute, nos parcs nationaux et nos parcs provinciaux appartiennent aux Albertains et ne devraient pas appartenir, à mon avis, à une entreprise comme la nôtre, dit-il.

Il ajoute avoir entrepris des démarches pour changer cette situation dès qu’il a appris l’appartenance du parc à son entreprise.

J'ai été surpris d'apprendre que c'était le cas, pour être tout à fait franc, précise-t-il.

Rob Dutton explique que lors de l'acquisition par son entreprise de la centrale électrique de la rivière Battle en 2019, les actifs comprenaient également le parc provincial Big Knife.

Nous devions rectifier cela, affirme-t-il.

Le parc provincial Big Knife a été créé en 1962 le long de la rivière Battle, près de Forestburg. Il comprenait un mélange de terres publiques et privées.

Selon la ministre de l'Environnement et des Parcs, Whitney Issik, la province loue des terres privées pour le réseau de parcs provinciaux depuis la création des premiers parcs de l'Alberta en 1932.

Ces terres continueront à soutenir les possibilités de loisirs de plein air tout le long de la rivière Battle, note Whitney Issik.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !