•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sculpture pour sensibiliser à la protection du fleuve

La sculptrice devant son œuvre installée tout près du fleuve Saint-Laurent.

La sculpture métallique est installée au parc des Marées, à Sept-Îles, près du port et de la marina.

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

Radio-Canada

L’artiste en arts visuels Michelle Lefort a été mandatée pour créer une nouvelle œuvre d'art publique entièrement faite de métal, conçue et fabriquée dans les ateliers de l'entreprise Altech. L’inauguration de l'œuvre a eu lieu le 4 octobre au parc des Marées, à Sept-Îles.

L'artiste a conçu cette nouvelle œuvre intitulée Ici nous protégeons le Saint-Laurent à la demande de la Corporation de protection de l'environnement de Sept-Îles (CPESI), qui a mené des actions de sensibilisation à la protection de l'eau potable et des écosystèmes durant de nombreux mois.

« C’est une grande campagne qu’ils ont faite, pour sensibiliser les gens sur la protection de l’eau du Saint-Laurent et de l’usage de l’eau qu’on en fait aussi. »

— Une citation de  Michelle Lefort, artiste en arts visuels

Quand j'ai vu que ça allait être près de la mer, j'ai pensé tout de suite à la baleine, explique l'artiste. La baleine métallique est remplie de bouteilles de plastique, en référence au problème de déchets plastiques qui polluent les océans.

Dans un projet antérieur, j’avais accumulé des bouteilles. [...] Puis, on parle beaucoup des problèmes du plastique. Donc j’ai eu cette idée d’intégrer les bouteilles, ajoute-t-elle.

Michelle Lefort et Stéphane Bergeron devant la sculpture métallique en forme de baleine, dans un atelier de soudure.

Michelle Lefort et Stéphane Bergeron ont travaillé de longues heures durant les jours qui ont précédé l'inauguration de la nouvelle oeuvre d'art publique.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paquette

On a eu un gros travail à faire pour trouver une façon de former la pièce. [...] On a travaillé ensemble pour trouver la manière de former l’objet lui-même, raconte Michelle Lefort.

Le défi le plus important que la sculptrice a eu à surmonter a été la création de la pièce à partir du matériau d'aluminium, compte tenu de la hauteur de la sculpture et de son allure arrondie. Mais grâce au soutien du président de l'entreprise Altech Sept-Îles, Stéphane Bergeron, Michelle Lefort dit avoir réussi à donner vie à des feuilles métalliques pour évoquer la forme d'une baleine bleue sautant hors de l'eau.

Michelle Lefort a organisé deux séances de gravure afin de faire participer plus d’une dizaine de personnes au projet de sculpture. La pièce fait plus de trois mètres de hauteur.

Les partenaires du projet sont le Fonds d’action Saint-Laurent (FASL), le Port de Sept-Îles et l’Entente de développement culturel de la Ville de Sept-Îles. L'installation est permanente.

Avec les informations de Catherine Paquette et Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !