•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’environnement et l’agriculture mis à mal par un automne chaud et sec en C-.B.

Des saumons morts dans un ruisseau asséché.

Le temps sec et chaud a provoqué la mort de nombreux saumons roses dans le ruisseau Neekas.

Photo : Sarah Mund

Radio-Canada

Le mois d’octobre particulièrement chaud et sec a déjà des répercussions sur l’environnement et l'agriculture en Colombie-Britannique. Les températures risquent de demeurer au-dessus des moyennes de saison durant les prochains mois.

Une bonne partie de la Colombie-Britannique est sous l’influence d’une crête, donc une zone de haute pression sans précipitations, explique Natalie Hasell, météorologue à Environnement Canada.

Natalie Hasell explique que Vancouver, par exemple, n’a reçu que 7 mm de pluie en septembre, comparativement à environ 50,90 mm, habituellement.

« La situation ne va pas s’améliorer bientôt. »

— Une citation de  Natalie Hasell, météorologue à Environnement Canada

Une sécheresse fatale pour des saumons

Ce temps chaud et sec a asséché de nombreux cours d’eau, ce qui a empêché certains saumons de frayer.

Une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux montre un grand nombre de saumons morts dans un ruisseau asséché sur le territoire de la Première Nation Heiltsuk.

Ça crève le cœur de voir ces saumons qui n’ont pas eu la chance de pouvoir se reproduire, dit William Housty, gestionnaire de la conservation de la Première Nation.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique indique, de son côté, ne pas pouvoir confirmer la cause de la mort de ces saumons, mais affirme que cette sécheresse est très inhabituelle et que ses impacts sur les poissons sont très préoccupants.

Cette sécheresse se répète à d’autres endroits de la province. Dans le Grand Vancouver, Davie Bennie, de la Société écologique de Port Moody, considère la situation comme particulièrement anormale.

Je ne sais pas quoi dire aux enfants. C’est sec, il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de poisson, déplore-t-il.

Menace sur l’agriculture

Les agriculteurs, aux premières loges des événements météorologiques, ne sont pas épargnés par ce temps chaud et sec qui a des conséquences néfastes sur certaines de leurs récoltes.

C’est une sécheresse comme on n’en a pas vu depuis longtemps, affirme Paige Dampier, agricultrice et copropriétaire de Close to Home Organics, à Abbotsford.

Un champ au sol sec.

Le sol des champs de Paige Dampier, à Abbotsford, est particulièrement sec.

Photo : Paige Dampier

C’est la semence des graines pour nos cultures de couverture. Si on n'a pas d'humidité dans le sol, cela risque de ne pas pousser, ajoute-t-elle.

Restriction d’eau

L'approvisionnement en eau a atteint des niveaux historiquement bas sur la côte Sunshine, frappée par la sécheresse.

Depuis le 31 août, le niveau de restriction de consommation de l'eau est au stade 4 dans cette région, ce qui signifie notamment l'interdiction d'utiliser l'eau à l'extérieur.

Le directeur général des services d'infrastructure affirme que la côte Sunshine n'a pas eu de précipitations importantes depuis le début du mois de juillet.

Il précise que la région dispose d'un approvisionnement en eau jusqu'au début du mois de novembre, mais qu’elle aura ensuite besoin d’une importante quantité de pluie pour subvenir à ses besoins.

Avec des informations de l'émission Phare Ouest et de Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !