•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney espère qu’à l’avenir le PCU ne se focalisera pas sur « des enjeux marginaux »

Jason Kenney une main levée pour saluer les gens lors d'un discours à Calgary, le 18 mai 2022.

Jason Kenney espère que le PCU se focalisera sur les enjeux qui préoccupent la population.

Photo : La Presse canadienne / Dave Chidley

Radio-Canada

Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a exprimé son inquiétude par rapport à l’avenir du Parti conservateur uni (PCU). Il espère que la formation politique ne se focalisera pas sur « des enjeux marginaux », quel que soit le vainqueur de la course à la direction du parti.

Mercredi matin, à une journée des résultats de la course à la chefferie du PCU, Jason Kenney a répondu à des questions sur son avenir en politique et sur l'avenir du parti.

L'une d'entre elles concernait sa vision de l’avenir de son parti, qu’il a aidé à fonder en 2017, et particulièrement si Danielle Smith remportait la course à la chefferie.

J’espère que la coalition conservatrice que nous avons créée continuera à se concentrer sur les enjeux qui préoccupent les gens ordinaires , a-t-il déclaré. Il souhaite que le PCU ne devienne pas un parti pour des débats idéologiques axés sur des questions marginales .

Il espère que, quelle que soit l’issue des résultats, son remplaçant se concentrera sur les principales préoccupations des Albertains comme l’économie et l’éducation.

Même s’il n’a pas favorisé un des candidats dans la course au leadership, le premier ministre avait qualifié de cinglé un des éléments du programme de la candidate Danielle Smith.

Cette dernière lui avait reproché son ingérence dans la course.

M. Kenney en a profité pour revenir brièvement sur ses années de mandat. Tout en vantant les mérites et les réussites de son gouvernement, il a avoué que, souvent, les gens ne s'intéressent pas aux querelles internes du caucus d’un parti politique.

« Les gens veulent simplement un gouvernement attentif et confiant. »

— Une citation de  Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Il espère également que les partis conservateurs, autant provinciaux que fédéraux, ne reposent pas toute leur avance sur une frange marginale de la population et se concentrent plus sur ce qui intéresse et inquiète vraiment la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !