•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le lancement d’Overwatch 2 perturbé par une attaque DDoS, selon Blizzard

Trois personnages humains et un robot marchent dans une rue virtuelle.

Des joueurs et joueuses ont de la difficulté à se connecter au nouveau jeu de tir «Overwatch 2» depuis son lancement mardi.

Photo : Activision Blizzard

Radio-Canada

Si vous avez de la difficulté à lancer une partie du nouveau jeu vidéo Overwatch 2, vous n’êtes pas un cas unique : le développeur du jeu de tir, Blizzard, a indiqué qu’une « attaque DDoS massive » empêchait les joueurs et joueuses de se connecter aux serveurs.

Une attaque DDoS vise à submerger un réseau de serveurs avec une vague de trafic afin de le perturber. Des personnes ont indiqué au site spécialisé Tech Radar avoir été placées en file d'attente pendant quatre heures, avec quelque 50 000 autres joueurs et joueuses. D’autres ont même été déconnectées du site une fois l’attente achevée.

D’autres problèmes sont également survenus, dont des erreurs de serveur liées à la fusion de compte de console et de PC. Certains costumes virtuels et d’autres cosmétiques débloqués à la suite d’affrontements ne s’affichaient pas non plus dans les collections de plusieurs comptes, un bogue noté par Blizzard.

Les équipes travaillent d'arrache-pied pour atténuer et gérer les problèmes, a déclaré Mike Ybarra, le président de Blizzard, sur Twitter quelques heures après le lancement du jeu mardi. Le développeur a par la suite listé les bogues sur son forum (Nouvelle fenêtre), et mentionné qu’il allait informer la communauté de fans lorsqu’un correctif sera prêt.

Des instavidéastes (streamers) ont tout de même réussi à jouer à Overwatch 2 mardi, selon ce qu’on peut constater sur le site de diffusion en continu Twitch. Des internautes ont notamment pu contourner les files d’attente en se connectant aux serveurs asiatiques du jeu, moins submergés.

Blizzard a débranché le 2 octobre les serveurs du premier opus de la série afin de laisser toute la place à sa suite, offerte sur PC, Xbox, PlayStation et Nintendo Switch.

Avec les informations de Tech Radar, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !