•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TikTok vous traque sur le web même si vous n’avez pas l’application

Des mains pianotent sur le clavier d'un ordinateur portable.

TikTok a des ententes avec de nombreux sites web pour y insérer des pixels-espions qui traquent l'activité des internautes, selon une étude.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un pixel-espion placé sur un site web, c’est une technique publicitaire bien connue de géants du web comme Google et Meta pour traquer les activités des internautes en ligne. Une étude révèle que TikTok récolte des données avec le même type de dispositif sur une poignée de sites web.

L’entreprise chinoise ByteDance, derrière TikTok, a des ententes avec nombre d'entreprises qui placent ces pixels-espions sur des sites web.

Résultat : les internautes, que ce soit ou non des utilisateurs ou utilisatrices du réseau social, se font traquer sur ces pages web à leur insu, et les données récoltées automatiquement – des informations potentiellement sensibles – sont transmises pour le compte de l’application.

C’est ce qu’a révélé une étude publiée dans le magazine Consumer Reports et menée par l’entreprise Disconnect, qui fournit des outils de protection contre le suivi publicitaire. La recherche porte sur 20 000 sites web américains, dont certains peuvent révéler des informations sensibles, notamment sur la religion ou la santé.

Des accords avec des sites gouvernementaux

Parmi les sites étudiés qui transmettent des données à TikTok, on trouve plusieurs adresses web avec des suffixes gouvernementaux (.gov), de même qu’éducatifs (.edu) et d’organismes (.org). La recherche cite le site de Weight Watchers, de l’Église méthodiste unie, ou encore de Planned Parenthood (parentalité planifiée).

Les pixels traceurs peuvent récolter d’autres données, comme l’adresse IP, les entrées au clavier et les pages consultées sur un site web.

Google et Facebook (Meta) les utilisent par la suite pour vendre des publicités ciblées à des internautes qui ont, par exemple, déjà fréquenté leur site web. Ils servent aussi à mesurer l’efficacité de leurs publicités.

J'ai été sincèrement surpris que les traceurs de TikTok soient déjà aussi répandus, a indiqué à Consumer Reports Patrick Jackson, le directeur de la technologie de Disconnect. Je pense que les gens sont conditionnés à penser que Facebook est partout et qu'ils vont avoir leurs données. Je ne pense pas qu’ils fassent encore ce lien avec TikTok.

Contactée par Consumer Reports, TikTok affirme utiliser elle aussi ces données à des fins publicitaires.

« Comme d’autres plateformes, les données que nous recevons des publicitaires sont utilisées pour améliorer l’efficacité de nos publicités. »

— Une citation de  Une porte-parole de TikTok

La porte-parole du réseau social a précisé que TikTok dispose de mécanismes pour empêcher la transmission de données sensibles, notamment celles de personnes mineures.

Comment se protéger de ces traceurs? On suggère aux internautes d’utiliser des navigateurs comme Brave, ou des extensions de navigateurs comme uBlock qui bloquent ou brisent les traceurs.

Avec les informations de Le Monde, et Consumer Reports

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !