•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4,5 milliards de dollars seraient nécessaires pour réparer les infrastructures de Regina

Une réunion du comité exécutif de la Ville de Regina.

Selon un rapport examiné par le comité exécutif, l'ensemble des infrastructures de la Ville ont une valeur de remplacement évaluée à 12,9 milliards de dollars. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Radio-Canada

Selon un rapport soumis au comité exécutif Regina, la réparation des infrastructures vieillissantes pourrait coûter plus de 4 milliards de dollars à la Ville au cours des 20 prochaines années.

Le comité exécutif examine l'état et le besoin de financement des infrastructures de Regina et doit se pencher sur la stratégie de gestion des actifs de la Ville mercredi.

Selon un rapport soumis au comité exécutif, la Ville possède des infrastructures dont la valeur de remplacement est évaluée à 12,9 milliards de dollars au 31 décembre 2020.

Sur la liste de ces infrastructures figurent des milliers de kilomètres de routes, 153 terrains de jeu, 84 ponts, 158 autobus de transport en commun et de transport adapté, 7 casernes de pompiers et 1 site d'enfouissement.

Cependant, la valeur totale de remplacement de ces actifs n'inclut pas le coût des services au quotidien ou l'impact sur d'autres activités qui pourraient être perturbées dans le cas où il faudrait effectuer des travaux ou remplacer le bien original, précise le rapport.

À titre d'exemple, le calcul du coût total de remplacement d'une conduite d'eau sous une route n'inclut pas le coût des réparations de la route au-dessus de la conduite.

« De plus, 75 % des installations de la Ville sont en très bon ou en bon état, tandis que 17 % sont en mauvais ou en très mauvais état, ce qui signifie qu'elles ont besoin d'une intervention sous forme d'investissement ou de réaffectation. »

— Une citation de  Extrait du rapport

Selon le rapport, les zones de service dont les actifs sont les plus mal en point sont celles des eaux pluviales et des eaux usées.

Le rapport indique qu'au cours des 20 prochaines années, un financement d'environ 4,5 milliards de dollars sera nécessaire pour renouveler les infrastructures, alors que le financement prévu à l'heure actuelle est d'environ 3,9 milliards de dollars, soit un déficit d'environ 655 millions de dollars.

Pendant sa rencontre, mercredi, le comité doit également se pencher sur une motion qui permettrait au personnel municipal de créer une stratégie de supervision de la gestion des actifs de la Ville.

Cette stratégie permettrait à la nouvelle directrice générale de la Ville, Niki Anderson, de créer davantage de projets pour faire face à la dégradation des actifs de la Ville, selon le rapport.

Si le rapport et la stratégie proposés sont approuvés par le comité, ils seront ensuite acheminés au conseil municipal.

Avec les informations d'Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !