•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des régions de la Nouvelle-Écosse ne retrouveront pas le courant avant dimanche

Un arboriculteur à bord d’un engin si une branche d’arbre pour dégager les dégâts fait par le passage d’une tempête.

Des travaux sont en cours, samedi après-midi, pour dégager les arbres fracassés et les fils électriques abattus par la tempête post-tropicale Fiona à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

La Presse canadienne

Les résidants de certaines régions du nord-est de la Nouvelle-Écosse ne pourront pas être rebranchés au réseau électrique de la province avant dimanche, soit plus de deux semaines après le passage de la tempête post-tropicale Fiona.

Nova Scotia Power a annoncé mardi que les pannes prolongées sont situées dans les régions d'Antigonish, Pictou, Colchester et Cumberland, qui ont toutes été confrontées à des vents violents lors du passage de la tempête, le 24 septembre.

L'entreprise a ajouté qu'elle appellera les clients touchés pour discuter de cette situation.

Du côté du Cap-Breton, certains clients devront attendre jusqu'à jeudi ou vendredi avant de retrouver le courant.

Au plus fort de la crise, 415 000 foyers et locaux commerciaux se sont retrouvés plongés dans le noir en Nouvelle-Écosse, ce qui représentait environ 80 % des clients de Nova Scotia Power.

En date de mercredi matin, près de 8 000 clients de Nova Scotia Power étaient toujours privés de courant.

Nous comprenons que ne pas avoir d'électricité a un impact sur tous les aspects de votre vie, a reconnu Lia MacDonald, porte-parole de Nova Scotia Power, dans un communiqué.

Nous savons aussi que nous nous dirigeons vers le long congé de l'Action de grâce. Je veux que les clients sachent que nous faisons tout ce que nous pouvons pour rétablir le courant en toute sécurité et le plus rapidement possible.

Au moins quatre poteaux sont couchés sur le sol en travers de la rue.

Des poteaux renversés par la tempête Fiona à Dartmouth, rue Woodlawn, le 24 septembre 2022.

Photo : Gracieuseté : Joshawa Tyler LaVoie

L'entreprise a expliqué que la majorité des pannes restantes sont généralement plus complexes, puisque les équipes doivent reconstruire des sections entières de lignes et de poteaux.

Nous comprenons que les gens perdent patience, a ajouté Mme MacDonald.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !