•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat à la mairie de Toronto promet un système d’inspection des appartements

Gros plan, de côté, sur une pancarte « For Rent » avec un numéro de téléphone de Toronto.

Le candidat à la mairie de Toronto Gil Penalosa dit que les locataires sont « négligés depuis trop longtemps ».

Photo : Radio-Canada / David Donnelly/CBC

Radio-Canada

Le candidat Gil Penalosa dit que s’il est élu maire, il mettra en place un système d’inspection avec code de couleurs comme pour les restaurants afin que les locataires puissent savoir si un immeuble est propre et sécuritaire.

Les locateurs seraient tenus d’apposer l’affiche d’inspection municipale bien en vue à l’extérieur.

Pour M. Penalosa, ce système inciterait les locateurs à faire les réparations nécessaires.

« Trop de Torontois habitent dans des logis qui ont des moisissures, des infestations, des électroménagers qui ne fonctionnent pas et une température inadéquate. »

— Une citation de  Gil Penalosa, candidat à la mairie de Toronto

Il s’engage, s’il est élu le 24 octobre, à faire adopter une réglementation municipale qui fixerait la température maximale dans les appartements en été à 26 °C.

Prix des loyers

M. Penalosa note aussi qu’il y a un problème d’abordabilité en matière de logement à Toronto.

Pour stimuler la construction d’appartements, il permettrait aux constructeurs de tours d’ajouter un étage à leur projet si ces logements sont offerts en location.

Il ajoute que, sous sa gouverne, tous les immeubles subventionnés par la Ville devraient se soumettre au contrôle des loyers.

Il promet aussi de militer auprès de la province pour un retour du contrôle des loyers dans les immeubles plus récents, que le gouvernement de Doug Ford a aboli.

Il demanderait aussi à la province que des inspecteurs municipaux puissent enquêter sur les cas de rénoviction, en plus de doubler les réserves du Fonds municipal de défense des locataires, qui aide ces derniers à se battre contre des augmentations de loyer jugées injustes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !