•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’incendie de la rue Gordon à Sherbrooke jette une vingtaine de personnes à la rue

Gros plan d'un autobus de Sherbrooke. À l'intérieur, on peut voir un employé de la Croix-Rouge.

Un autobus de la STS a été déployé pour les personnes évacuées après l'incendie qui s'est déclaré au centre-ville de Sherbrooke, sur la rue Gordon, mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Une vingtaine de personnes se retrouvent à la rue à la suite d'un incendie qui a ravagé un immeuble à logements de la rue Gordon à Sherbrooke dans la nuit de mardi à mercredi. Certains d'entre eux ont été pris en charge par la Croix-Rouge.

L'incendie, qui a nécessité une troisième alarme, a pris naissance à l'extérieur du 65, rue Gordon vers 3 h 20. Au plus fort du brasier, une trentaine de pompiers ont combattu les flammes. Quand j'ai ouvert la porte de mon appartement, il fallait vraiment que je sorte. Je ne voyais vraiment plus rien devant moi. Je courais dans le couloir en mettant ma main sur le mur pour savoir où était la sortie, a raconté, sous le choc, l'un des locataires de l'endroit, Steve Gagnon.

Si personne n'a été blessé, reste que les prochains jours seront difficiles pour plusieurs locataires. On est sorti vraiment en panique. Heureusement, tout le monde est en vie, mais on perd tout. Personne ou presque n'était assuré là-dans. On se ramasse à la rue, a témoigné l'une des sinistrées, Patricia Paris, avec émotion.

Une maison en feu avec une nacelle de pompier au devant.

Un incendie s'est déclaré au 65, rue Gordon à Sherbrooke au cours de la nuit de mardi à mercredi.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Proulx

La Société de transport de Sherbrooke (STS) a dépêché un autobus sur place pour permettre aux locataires de se réchauffer. Des bénévoles de la Croix-Rouge sont également présents pour les rencontrer et leur expliquer qu'ils seront aidés pour les 72 prochaines heures.

Vers 11 h, mercredi, l'incendie était maîtrisé. Un peu plus tôt, sous les coups de 6 h, les pompiers étaient entrés en mode attaque pour venir à bout du feu qui faisait rage. On a quatre ou cinq équipes qui sont entrées à l'intérieur. On va essayer de circonscrire le plus rapidement possible l'incendie. L'incendie semble avoir pris à l'extérieur. C'est présentement surtout dans l'entre-toit. On a aussi des échelles et des canons pour abaisser les flammes sur le toit, avait expliqué le chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Martin Primeau.

Des camions de pompiers devant une résidence en flammes.

Une trentaine de pompiers combattent les flammes.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Le bâtiment est situé à quelques mètres d'une résidence pour personnes âgées ainsi que d'une autre maison. On a craint, à un certain moment, pour les bâtiments voisins. On a dû faire des actions en conséquence, mais à présentement, c'est sous contrôle, a indiqué le chef aux opérations du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Martin Primeau.

« Assez impressionnant! »

C'est un voisin qui a alerté les pompiers. Je suis arrivé de travailler vers 2 h 30. Je fumais une cigarette sur mon balcon et c'est là que j'ai vu de la boucane. J'ai appelé le 911. Ils m'ont demandé où était le feu parce que ça a l'air qu'il y en avait plusieurs dans la ville de Sherbrooke. Effectivement, je voyais trois endroits bien définis où il y avait des feux, a raconté Kevin Morneau, un témoin rencontré sur les lieux.

« Ça brûle depuis plusieurs heures. C'est assez impressionnant! C'est un vieux bloc. C'est triste de voir ça. »

— Une citation de  Kevin Morneau, témoin

J'ai trouvé ça un peu surréel, ce matin, que ce soit la maison de l'autre côté de celle qui doit être démolie qui a pris feu. Je m'inquiète un peu pour l'infiltration d'eau pour la mienne, mais sinon, je ne crains pas pour ma maison, a indiqué, pour sa part, le voisin immédiat, Vincent Tremblay-Morneau.

Nuit occupée pour les pompiers

Plusieurs feux d'origine suspecte ont eu lieu au cours de la nuit au centre-ville. Quelques minutes après le début de l'incendie du 65, rue Gordon, un autre s'est déclaré sur la rue Sanborn. Au même moment, un troisième incendie a pris naissance dans un conteneur à déchets du IGA au coin des rues Belvédère est Galt Ouest. Nos policiers sont sur place avec les enquêteurs, explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Un enquêteur est sur place pour faire la lumière sur les circonstances de l'incendie. On a aussi l'assistance du Service de police de Sherbrooke, a ajouté le chef Primeau.

Si des gens ont des informations à transmettre sur ces trois incendies, ils sont invités à communiquer avec le Service de police de Sherbrooke.

La mairesse de Sherbrooke, Évelyne Beaudin, est venue sur place constater les dégâts. Elle s'est dit préoccupée par le peu d'appartements accessibles au centre-ville. On parle ici de petits logements et de chambres. C'est difficile de construire des maisons de chambres. Ce n'est pas quelque chose qui est toujours facilement acceptée socialement, mais le besoin est là parce que c'est un logement abordable. C'est aussi souvent un logement de transition vers une autre situation. Ces besoins-là sont importants, a-t-elle rappelé.

Des personnes qui regardent une maison en feu.

Une vingtaine de personnes ont été évacuées. Certaines d'entre elles ont été prises en charge par la Croix-Rouge.

Photo : Radio-Canada / Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !