•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête d’inconduite sexuelle d’un haut gradé à bord du NCSM Kingston

Les deux navires quittent le port d'Halifax.

Les NCSM Summerside et Kingston ont quitté Halifax pour participer à un groupe de lutte contre les mines de l'OTAN en juin 2022.

Photo : Twitter/FMARA

Radio-Canada

Le commandant en second d’un navire de défense côtière a été démis de ses fonctions à la suite d’allégations d'inconduite sexuelle lors d'une escale au Portugal.

Dans un communiqué, les forces armées canadiennes déclare que le vice-amiral Bob Auchterlonie, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada (COIC), a relevé le commandant en second du Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Kingston de ses fonctions à la suite d'un incident allégué de conduite inappropriée de nature sexuelle.

Les allégations n'ont pas encore été vérifiées et une enquête sur l'incident est en cours.

La déclaration indique que les commandants de chaque service s'attendent à ce que les membres exercent un jugement approprié sur le plan institutionnel, en particulier lorsqu'ils occupent un rôle clair de leadership ou de commandement.

Le changement au sein de la chaîne de commandement à bord du NCSM Kingston a été jugé nécessaire pour assurer un fonctionnement efficace du navire.

Le vaisseau poursuit son déploiement avec le premier groupe permanent de lutte contre les mines de l'OTAN.

La Marine royale canadienne indique que le membre occupera d'autres rôles au sein du Quartier général des Forces maritimes de l'Atlantique au Canada jusqu'à la conclusion de l'enquête.

Plusieurs allégations d'inconduite sexuelle

La Marine royale canadienne a traité un certain nombre d'allégations d'inconduite sexuelle dans ses rangs cette année.

En mars, deux officiers supérieurs de la marine ont démissionné après avoir déclaré que la force avait mal enquêté un cas d'inconduite sexuelle.

Toujours en mars, la marine a été forcée d'annuler l'un de ses cours de formation de base au recrutement après une série d'incidents présumés d'inconduite raciste et sexuelle.

Trois marins en formation ont été expulsés du cours et l'un d'eux doit être libéré des forces canadiennes.

Et en avril, le commandant de la marine à la retraite, Danny Croucher, a été démis de ses fonctions à la suite d'une enquête qui a révélé une allégation d'inconduite sexuelle lors de son embauche en tant que civil dans son ancienne base navale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !