•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis juridique sur la création d’un registre des loyers restera confidentiel

Des duplex du quartier Sainte-Cécile, à Trois-Rivières.

Le taux d’inoccupation baisse de manière importante chaque année, selon l’Office municipal d’habitation de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Les élus de Trois-Rivières ont voté à 10 contre 4 pour que l’avis juridique sur la création d’un registre des loyers demeure confidentiel. L’avis avait mené au retrait d’un projet de règlement visant à rendre public le prix des logements locatifs, et ainsi à prévenir les hausses abusives.

Lors du conseil municipal, le conseiller Pierre-Luc Fortin a demandé aux élus de Trois-Rivières que soit divulgué cet avis dans un souci de transparence. Toutefois, les conseillers contre la proposition ont soutenu que le faire pourrait nuire davantage à la cause. Le conseiller Daniel Cournoyer a mentionné que des projets pour résoudre la crise du logement seront bientôt dévoilés du côté de Montréal et que la Ville de Trois-Rivières pourrait s’en inspirer.

Rappelons également que la Ville a obtenu une opinion juridique contraire du cabinet d’avocats Cain Lamarre. L'auteure de l'avis donnait le feu vert à la Ville pour répertorier les prix des logements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !