•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux de réfection du pont de Sainte-Anne se termineront à la fin de 2023

Des structures décrépites d'un pont.

Le pont de Sainte-Anne, qui relie les deux rives du Saguenay, a besoin d'une cure de jouvence.

Photo : Radio-Canada / Andréanne Larouche

Radio-Canada

Amorcés le 8 août, les travaux de réfection du pont de Sainte-Anne, à Chicoutimi, devraient prendre fin en novembre 2023.

Le dépassement de coûts constaté au printemps lors de l’ouverture des soumissions explique les nouveaux délais. Les problèmes de main-d’oeuvre et les problèmes d’approvisionnement affectent aussi le chantier.

Lors de l’assemblée publique du conseil municipal, tenue mardi midi, les élus de Saguenay ont appuyé une demande de prolongation de l'échéancier des travaux. La requête sera soumise au ministère des Transports du Québec (MTQ), ce qui permettra à la Ville de conserver les subventions accordées.

Selon la mairesse Julie Dufour, il s’agit toutefois d’une formalité puisque les délais supplémentaires étaient déjà connus par Québec. Les travaux sur le pont de Sainte-Anne cesseront de novembre à juin, pendant la période de gel.

Les structures d’acier seront renforcées et des interventions auront lieu sur les piliers en rivière. La rampe nord sera reconstruite et des travaux auront lieu sur les éléments du tablier et sur la culée sud.

Le pont de Sainte-Anne a été construit en 1932.

Comité de liaison économique

La mairesse de Saguenay a confirmé qu’elle ne compte pas rendre public le rapport du comité de liaison économique, formé à sa demande afin de faciliter la réalisation de certains projets sur le territoire de la Ville. Elle a justifié cette décision en invoquant le fait que le rapport sera un outil stratégique pour les élus municipaux et permettra d’orienter le développement économique de la Ville. Le rapport a été soumis à la mairesse il y a quelques semaines.

Zone ferroviaire

Parmi les neuf entreprises qui ont déposé une offre pour élaborer un concept d'aménagement sur la zone ferroviaire, l’Atelier urbain, une firme de Montréal, a été retenu. La mairesse Julie Dufour a ajouté que les échantillons de sol avaient été prélevés et que le plan de réhabilitation avait été terminé en vue de la décontamination du terrain. Le plan doit être approuvé par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques.

Lors de la campagne électorale municipale, Julie Dufour a promis d’aménager 1000 logements abordables à cet endroit.

Avec les informations de Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !