•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chemin Saint-François à Alma : des travaux de stabilisation d’abord

Une route avec une portion de sable.

Des travaux ont été réalisés plus tôt cet hiver pour réparer le chemin Saint-François, mais ils n'auraient pas permis aux citoyens d'emprunter le chemin l'hiver.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Le conseil municipal d'Alma a octroyé un contrat en urgence à Excavations G. Larouche pour stabiliser le talus du chemin Saint-François, où la route s'est affaissée en mai en raison de la crue printanière.

Une résolution en ce sens a été entérinée lors de la séance du conseil municipal tenue lundi soir.

Des travaux venaient pourtant d'être complétés dans le secteur, mais ils ne permettraient pas aux citoyens d'emprunter le chemin l'hiver, selon la mairesse Sylvie Beaumont. Elle n’a pas été en mesure d’expliquer pourquoi, mais elle assure n'avoir été mise au courant que récemment.

Les résidents du secteur doivent encore aujourd'hui faire un long détour de plusieurs kilomètres.

Gros trou de terre aux abords d'une route.

En mai, la route s'était affaissée sur le chemin Saint-François.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

Le contrat de près de 300 000 $ qui vient d'être octroyé permettra ensuite de refaire cette portion de route. Les travaux pourront être réalisés en urgence grâce à une disposition de la Loi sur les cités et les villes.

Ils laissent toutefois un goût amer à plusieurs résidents du coin. Ils estiment que la Ville aurait dû y avoir recours plus tôt, ce qui aurait probablement permis de sauver la vie de l'homme de 61 ans qui empruntait la route Ulysse comme détour quand elle s'est elle aussi affaissée le 14 septembre dernier.

Il y a eu un décès. Si ça avait été effectué au plus vite, peut-être que ça n'aurait jamais eu lieu, mais c’est le destin, a lancé Guy Gagné, un résident du chemin Saint-François.

Un homme et une femme se tiennent devant une route barrée.

Les citoyens Mireille Grenon et Guy Gagné déplorent la lenteur des travaux sur le chemin Saint-François.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Si on avait pu savoir la loi, je ne sais pas si tout le monde la connaissait, ça aurait peut-être été fait au mois d’août. On aurait sauvé une vie, a ajouté Mireille Grenon, elle aussi une résidente du même secteur.

Ces deux citoyens s'étaient d'ailleurs rendus à la séance du conseil de ville du 6 septembre pour obtenir des réponses sur les travaux.

Cependant, la mairesse réfute leur hypothèse.

[La route] Ulysse, ça n’a rien à voir avec les travaux qu’on est en train d’effectuer sur le chemin Saint-François. Les travaux se seraient faits exactement de la même manière et il serait arrivé exactement la même chose. Sauf que là, comme on est dans un délai très court pour pouvoir faire des travaux avant l’hiver, c’est pour que ça que j’ai décrété la force majeure, a expliqué Sylvie Beaumont mardi.

Selon les informations de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !