•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseiller municipal Michael Thompson continue sa campagne malgré les accusations

Michael Thompson en point de presse.

Le conseiller municipal Michael Thompson a accepté de démissionner de son poste de maire adjoint à la suite des accusations.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Michael Thompson dit qu'il prévoit de continuer à siéger au conseil municipal de Toronto et de se présenter aux élections malgré l'ouverture d'une procédure judiciaire liée à des accusations de deux chefs d'agression sexuelle la semaine dernière.

Dans une brève déclaration sur ses réseaux sociaux mardi, l’élu de Scarborough Centre assure que le processus judiciaire en cours ne l’empêche pas de continuer sa campagne électorale pour le scrutin du 24 octobre.

J'ai la plus grande foi et confiance dans le système judiciaire. Je prends l'affaire au sérieux et je laisse le processus se dérouler devant les tribunaux, dit-il.

« Pendant que cette affaire se poursuit devant le tribunal, je reste dévoué à servir les résidents de Scarborough Centre, quartier 21 et je continuerai de me concentrer sur ma campagne de réélection. »

— Une citation de  Michael Thompson

Jeudi dernier, la Police provinciale de l'Ontario a accusé Michael Thompson, 62 ans, de deux chefs d'agression sexuelle. La police a déclaré que les accusations portaient sur des incidents présumés survenus à Muskoka en juillet cette année.

La semaine dernière, un avocat qui représentait M. Thompson, mais qui s'est depuis retiré de l'affaire a déclaré que le conseiller comptait clamer son innocence et avait l'intention de plaider non coupable.

La semaine dernière, Michael Thompson a accepté d'abandonner immédiatement ses fonctions de maire adjoint pour l'est de Toronto et de président du comité de développement économique et communautaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !