•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. est accusée en cour de ne pas respecter sa propre loi environnementale

Des manifestants tiennent des pancartes colorées.

Des manifestants se sont rassemblés à l'appel du Sierra Club devant la Cour suprême de Colombie-Britannique avant l'audience.

Photo : Radio-Canada / Sophie Chevance

Deux journées d’audiences en Cour suprême de la Colombie-Britannique ont débuté mardi avec le groupe environnemental Sierra Club qui poursuit le gouvernement dans ce qu'il estime être le non-respect de sa Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques lancée en 2019.

Quels sont les progrès réalisés?

En jeu devant le tribunal sont les rapports sur les progrès réalisés par la Colombie-Britannique dans son plan pour atteindre les objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2025.

« [La loi] demande à ce que le gouvernement fasse des rapports au public, pour qu'on le tienne responsable s'il dévie de ses objectifs. »

— Une citation de  Alan Andrews, directeur de programme, Écojustice

L'avocat d'Écojustice, Alan Andrews, qui représente le Sierra Club, affirmait mardi matin devant la cour que  la Colombie-Britannique n'a pas respecté sa propre loi sur les changements climatiques, et a échoué à publier un plan qui détaille comment la province allait remplir tous ses objectifs en matière de lutte contre les changements climatiques.

Le ministre George Heyman est devant un podium.

George Heyman, ministre de l'Environnement et de la Stratégie sur le changement climatique de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Felipe Fittipaldi

La province a publié en 2021 un rapport d'étape sur sa responsabilité en matière de changements climatiques (Nouvelle fenêtre), comme le prévoit la loi votée en 2019.

Une liste d'actions

Mais devant le tribunal, une avocate d'Écojustice, Andhra Azevedo, a déclaré devant le juge Jasvinder S. Basran que ce rapport ne contient qu'une liste d'actions. Il devrait aussi inclure comment ces actions vont réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Dans un communiqué, le gouvernement provincial rappelle que la Colombie-Britannique a les règles entourant la responsabilité liée aux changements climatiques les plus strictes au Canada. Le rapport annuel utilise les plus récentes données disponibles pour montrer où sont les progrès, les opportunités et les ajustements nécessaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !