•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des francophones militent pour l’élection de Mark Sutcliffe à la mairie d’Ottawa

Mark Sutcliffe dehors.

Le candidat à la mairie d'Ottawa, Mark Sutcliffe

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Radio-Canada

L'avocat franco-ontarien Ronald Caza, bien connu dans la capitale fédérale, estime qu'un seul des 14 candidats à la mairie d'Ottawa a véritablement à cœur la cause francophone : Mark Sutcliffe.

Avec Benoît Hubert, le président et propriétaire de la firme de conseils en gestion active PGF consultants, M. Caza a cosigné une lettre invitant les principaux acteurs de la francophonie ottavienne à soutenir financièrement la campagne électorale de M. Sutcliffe.

Tout ce qu’on veut s’assurer, c’est que c’est quelqu’un qui a un grand respect pour la communauté francophone et c’est quelqu’un qui va nous écouter. [...] Il faut que les minorités soient impliquées dans les décisions [...] Et avec Mark, on a ça, a déclaré l'avocat de renom.

Me Ronald Caza lors d'une entrevue.

Me Ronald Caza croit que Mark Sutcliffe est le meilleur candidat pour succéder à Jim Watson (archives).

Photo : Radio-Canada

L'Association des communautés francophones d'Ottawa (ACFO) dit avoir pris connaissance de la proposition, mais l'organisme préfère demeurer apolitique pour l'instant.

Ce n'est pas notre rôle. On ne va pas supporter un candidat plus qu'un autre dans cette course-là, mais on fait quand même un sondage auprès des candidats à la mairie pour connaître leurs opinions et leurs opinions par rapport à des dossiers qui touchent la francophonie, explique Éric Barrette, le président de l'ACFO.

Une démarche logique, selon un expert

De son côté, l'expert de la politique municipale Gilles Levasseur est d'avis que si la communauté francophone veut voir avancer ses dossiers, il va falloir qu'elle se mobilise autour du même candidat, quel qu'il soit.

De cette façon, dans quatre ans, on aura eu des résultats qui nous auront amené une progression de notre situation comme francophone à Ottawa. Ce qui est important dans la démarche, c'est la cohésion, mais il faut être certain d'avoir le bon cheval, reconnaît M. Levasseur.

Le principal intéressé, le candidat Mark Sutcliffe, compte dévoiler sa plateforme pour améliorer la condition francophone à Ottawa plus tard cette semaine.

Je suis très fier qu'il y ait beaucoup de leaders de la communauté francophone qui m'ont offert leur soutien et j'espère être un maire pour l'ensemble de la communauté, les anglophones et les francophones, a déclaré l'ancien journaliste et entrepreneur bilingue.

Adversaire de M. Sutcliffe, Catherine McKenney ne parle pas français, mais dit tout de même se soucier des enjeux francophones. Catherine McKenney compte d'ailleurs réaliser un audit pour identifier les failles dans les services rendus en français par la Ville d'Ottawa.

Avec les informations de Nelly Alberola et Nafi Alibert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !