•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meta ferme Bulletin, la plateforme d’infolettres semblable à Substack

Le service ne sera plus accessible à compter du « début de l’année 2023 ».

Des écrans d'ordinateur affichent le logo de Meta.

Des écrivains et écrivaines, par exemple, utilisent Bulletin afin de monétiser leur travail.

Photo : Getty Images / Leon Neal

Radio-Canada

Un peu plus d’un an après leur lancement, les infolettres Bulletin passent sous le couperet de Meta, la maison mère de Facebook et Instagram.

L’outil, qui se voulait un concurrent de Substack, une infolettre payante, avait été annoncé en juin 2021 par Meta.

Mark Zuckerberg avait indiqué vouloir aider les créatrices et créateurs de contenu indépendants à atteindre de nouveaux publics et à faire de meilleures affaires.

Des écrivains et écrivaines, par exemple, utilisent Bulletin afin de monétiser leur travail. Leur lectorat peut les encourager en s’abonnant (gratuitement ou de façon payante) pour recevoir leur infolettre. Des contenus exclusifs sont réservés aux personnes qui souscrivent à un abonnement payant.

Meta avait même promis de ne pas prélever de commission sur le service avant 2023 – son concurrent Substack prélève une commission de 10 % sur la formule payante.

L’entreprise a avisé par courriel les utilisateurs et utilisatrices de Bulletin pour les informer de la disparition du service, d’après le New York Times.

Le service, qui était en mode bêta fermé depuis ses débuts, ne semblait pas aussi populaire qu’espéré : le rapport de 2021 n’indiquait que 115 publications différentes, dont la moitié comptait plus de 1000 abonnements gratuits.

Bien que ce produit prenne fin, nous restons déterminés à soutenir le succès et la croissance des créateurs et créatrices sur nos plateformes, a indiqué un porte-parole de Meta.

Avec les informations de The Verge, et New Yor Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !