•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La carte électorale de l’Estrie selon le choix des jeunes

Une jeune fille aux cheveux tressés est en train de déposer son bulletin de vote dans une boîte en carton posée sur une table. À droite, deux jeunes garçons assis la regardent faire. Au fond, un jeune garçon regarde quelque chose sur la table devant lui, sur laquelle sont posées deux boîtes en carton qui portent les mots VOTING SCREEN ÉCRAN.

La simulation électorale vise à initier les jeunes au processus démocratique (archives).

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

La Coalition avenir Québec aurait-elle tout raflé dans la province si les jeunes s'étaient exprimés lors du scrutin? Élections Québec a invité les écoles et les organismes jeunesse à faire une simulation électorale par le truchement du programme « Électeurs en herbe ». En tout, 175 891 écoliers se sont prêtés au jeu, et l'Assemblée nationale aurait eu des couleurs complètement différentes si leurs voix avaient décidé du sort des candidats.

Contrairement aux résultats officiels, seules deux députées sortantes auraient conservé leur siège en Estrie. Christine Labrie, dans Sherbrooke, a obtenu la faveur des jeunes, tout comme Isabelle Charest, dans Brome-Missisquoi.

Par ailleurs, la carte serait presque entièrement solidaire. À l'exception du comté de la caquiste Isabelle Charest, toutes les circonscriptions auraient viré à l'orange. Dans Mégantic, la candidate solidaire Marilyn Ouellet l'aurait emporté par quelques voix, alors que dans Saint-François, Mélissa Généreux aurait eu gain de cause par une grande majorité.

Cependant, les résultats peuvent varier énormément d'une école à l'autre.

L'Estrie reflète le Québec

Les choix des jeunes Estriens reflètent les positions des élèves québécois, qui auraient porté Québec solidaire au pouvoir s'ils avaient élu leurs députés. Cependant, QS se serait retrouvé en position de gouvernement minoritaire. C'est le Parti libéral qui aurait eu le rôle d'opposition officielle avec 32 sièges.

Quant à la Coalition avenir Québec, elle aurait été reléguée en troisième position. Les conservateurs auraient réussi à obtenir 10 sièges et le Parti québécois aurait gagné deux sièges de plus qu'au véritables élections de lundi.

Le taux de participation d’Électeurs en herbe s'est établi à 61,01 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !