•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des billets sur cellulaire en décembre pour les usagers d’Halifax Transit

Un autobus est arrêté pour laisser débarquer un usager sur la rue Robie, à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Une fois que cette application sera disponible, les gens pourront continuer à utiliser les billets d’autobus traditionnels.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Radio-Canada

L'application pour téléphone intelligent tant attendue pour le transport en commun d’Halifax sera prête début décembre.

Nous espérons que tout sera signé dans les prochaines semaines. Après, c'est une question de quatre à six semaines pour arriver au déploiement, dit Mark Santilli, directeur des services techniques d'Halifax Transit.

Cette application va permettre de se servir d'un billet virtuel, mais pour le paiement d'un billet, il va falloir attendre.

À l’automne 2023, Halifax Transit veut installer, dans les autobus et dans les traversiers, des appareils équipés d'une technologie capable de lire l’application sur le téléphone des usagers et d'accepter les paiements par téléphone ou par carte.

En juillet, le conseil municipal a accordé le contrat de conception de cette application à la société britannique Masabi.

Le conseiller Paul Russell, qui représente Lower Sackville, voulait s'assurer que l'application allait être gratuite et que les usagers sans forfait de données cellulaires allaient pouvoir l'utiliser.

Un homme porte un masque chirurgical.

Un citoyen attend l'arrivée d'un autobus.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Mark Santilli dit que l'application sera gratuite pour les passagers mais que Masabi conservera une partie des tarifs des billets virtuels vendus.

Les passagers n'auront pas non plus besoin de données cellulaires pour utiliser leurs billets virtuels, mais ils devront se connecter à Internet pour en acheter.

Halifax Transit continuera à offrir des billets en papier, mais l'application proposera des options qui ne sont pas disponibles ailleurs, par exemple des laissez-passer d'un ou deux jours et la possibilité d’acheter 20 billets à prix réduit qui n'expirent jamais.

Nouveau quartier d'amélioration des affaires

Le comité des transports a également entendu la présentation du plan d'amélioration des affaires pour le district de Porters Lake.

Un autobus à Halifax.

Chaque district de la Municipalité régionale d'Halifax doit soumettre ses idées pour améliorer les transports en commun.

Photo : CBC / Robert Short

Chris Atwood, qui est président de l’Association des gens d'affaires de Porters Lake a présenté une idée pour créer une impression de village. Il veut ajouter un sentier pédestre et cyclable entre l'autoroute 7 et les stationnements des entreprises locales.

Son projet prévoit également des passages piétonniers, des bancs et un abribus pour les arrêts du service d'autobus express qui se rend au centre commercial local.

Le comité des transports a également demandé deux nouveaux rapports.

L'un consistait à permettre la réglementation des véhicules de tourisme qui transportent moins de neuf passagers, l’autre à étudier la mise en place d'un système unique pour la planification des fermetures temporaires de rues.

Avec les informations de Jack Julian, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !