•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un coroner suggère l’installation d’un quai à la descente de bateau Cook de Drummondville

La descente de bateau pour accéder à la rivière Saint-François, à Drummondville, près de la rue Cook.

L'absence de quai à cet endroit ne le rend pas sécuritaire, selon le coroner.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

La noyade accidentelle d'un homme de 57 ans dans la rivière Saint-François à Drummondville, en octobre 2021, a soulevé des questions quant à la sécurité de la descente de bateau de la rue Cook. Le coroner responsable de l'enquête estime que l'aménagement d'un quai à cet endroit aurait pu éviter la tragédie.

Redouane Maizou avait effectué une sortie de pêche sur la rivière le 1er octobre 2021. À son retour, il a voulu attacher sa chaloupe à la remorque de son véhicule, mais l'embarcation a glissé puis dérivé dans le courant de la rivière, car il n'y avait pas de quai pour l'attacher et la sécuriser.

L'homme a tenté de récupérer la chaloupe à la nage. Il ne portait pas de veste de flottaison, puisque celle-ci se trouvait à l'intérieur de l'embarcation. Même s'il était considéré comme un bon nageur par ses proches, l'homme souffrait de problèmes cardiaques et on peut affirmer que l’importante cardiomyopathie a diminué sa capacité à fournir l’effort requis pour éviter la noyade, selon le coroner Yvon Garneau.

Même s'il conclut que la mort d'un quinquagénaire est accidentelle, il soutient qu'il est évident de constater que l’emplacement ne permettait nullement aux usagers, dont M. Maizou, de sécuriser leur embarcation durant le temps pris pour aller chercher leur automobile puis faire le remorquage.

Selon lui, l'installation permettrait aux usagers d'attacher leur embarcation de façon sécuritaire et éviter d'autres drames similaires.

La Ville aurait depuis mis en place des aménagements pour sécuriser l'emplacement, mais aucun quai n'a été installé jusqu'à présent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !