•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cessez de nourrir les coyotes, pressent les autorités et des experts

Un coyote dans un champ.

Les coyotes ont moins peur des êtres humains si on les nourrit, expliquent des experts (archives).

Photo : Radio-Canada / Dale Brochu

Radio-Canada

Une récente série d'attaques de coyotes contre des résidents à Burlington près de Toronto est le résultat vraisemblablement, dit une experte, du fait que certaines personnes les nourrissent, ce qui réduit leur peur des êtres humains.

Les autorités à Burlington ont abattu trois coyotes responsables de sept attaques non provoquées depuis la fin d'août. Un quatrième animal, qui avait un comportement jugé agressif, a lui aussi été tué.

Colleen St. Clair, professeure de biologie à l'Université de l'Alberta, raconte que chaque fois qu'elle a enquêté sur une vague d'attaques du genre, elle a découvert que les coyotes avaient accès à de la nourriture humaine.

Elle ajoute que les coyotes peuvent aussi manger de la nourriture laissée par inadvertance comme des matières organiques ou des graines pour oiseaux ainsi que des fruits tombés au sol.

Burlington a formé un groupe de travail sur les coyotes, qui compte des policiers et des spécialistes de la faune.

Le conseil municipal a aussi donné son aval à l'imposition d'amendes plus élevées à l'endroit des résidents épinglés en train de nourrir des animaux sauvages.

La Ville, la mairesse Marianne Meed Ward et le ministère des Richesses naturelles ont pressé les résidents de ne pas nourrir les coyotes, que ce soit volontairement ou involontairement en laissant des sources de nourriture à leur disposition.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !