•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour progressif à la normale dans la raffinerie de Come By Chance

Une grande usine.

La raffinerie de Come By Chance, à Terre-Neuve, avant le feu éclair du 2 septembre.

Photo : La Presse canadienne / Paul Daly

Radio-Canada

La suspension du travail dans une partie de la raffinerie de Come By Chance, à Terre-Neuve-et-Labrador, est levée, mais l’enquête des autorités sur l’incendie éclair qui a blessé huit travailleurs le 2 septembre se poursuit.

Un porte-parole de Service TNL a confirmé lundi que la suspension du travail dans le secteur de la raffinerie touché par le feu est levée.

L’enquête menée par diverses agences, dont la division de la santé et de la sécurité au travail (SST), se poursuit.

Quatre des huit travailleurs blessés le 2 septembre reposaient toujours à l’hôpital lundi, selon des sources de CBC. Ils ont subi des blessures graves, dont des brûlures.

Le propriétaire et exploitant de l’usine, Braya Renewable Fuels, a effectué sa propre enquête, mais l'entreprise n’a pas rendu publiques ses conclusions. Elle n’a pas répondu lundi à une demande d’entrevue.

La plupart des travailleurs de l'usine sont membres de la section 9316 du Syndicat des Métallos. Son président, Glenn Nolan, a déclaré lundi que les activités reprenaient peu à peu leur cours normal.

Selon M. Nolan, la SST a ordonné certains changements au déroulement du travail. Sans préciser en quoi consistent ces directives, il affirme qu'elles ont été mises en œuvre et que les syndiqués sont en sécurité s’ils les respectent.

Glenn Nolan.

Le président de la section 9316 du Syndicat des Métallos, Glenn Nolan, ne fait pas de commentaires sur les résultats de l'enquête menée par l'entreprise (archives).

Photo : CBC / Terry Roberts

Les travailleurs retournent dans la section de l’usine où le feu s’était subitement déclaré, indique M. Nolan, ajoutant qu’un responsable de la sécurité y sera en fonction à temps plein.

Le Syndicat a été brièvement informé des conclusions de l’enquête menée par l’entreprise, mais Glenn Nolan ne donne aucun renseignement à ce sujet.

Braya Renewable Fuels investit des millions de dollars pour transformer l’ancienne raffinerie de pétrole en usine de production de biocarburants. Plus de 600 personnes travaillaient dans l’usine avant l’incendie.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !