•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs prennent de l’ampleur en Mauricie et au Centre-du-Québec alors que les libéraux perdent des plumes

Mario Lyonnais debout dans un champ.

Mario Lyonnais, le maire de Sainte-Françoise, préfet de la MRC de Bécancour et candidat défait du Parti conservateur du Québec dans Nicolet-Bécancour, est un producteur agricole.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Le chef du Parti conservateur, Éric Duhaime, misait sur la Mauricie et le Centre-du-Québec pour effectuer une percée à l'Assemblée nationale du Québec. Tous les candidats conservateurs du territoire, sauf à Trois-Rivières, ont réussi à se hisser à la deuxième place, derrière la Coalition avenir Québec (CAQ), sans toutefois réussir à se faire élire.

Il s’agit d’une grande remontée pour cette formation politique comparativement aux élections de 2018, mais d’une hausse insuffisante pour remporter un siège.

En Mauricie, trois des quatre candidats de la région ont terminé deuxièmes dans leur circonscription : Steve Massicotte (Champlain), Pierre-David Tremblay (Laviolette–Saint-Maurice) et Serge Noël (Maskinongé). À Trois-Rivières, la conservatrice Karine Pépin a fini en quatrième place.

Au Centre-du-Québec, tous les candidats conservateurs ont pris la deuxième place : Mario Lyonnais (Bécancour), Tarek Henoud (Arthabaska), Myriam Cournoyer (Drummond-Bois-Francs) et Luce Daneau (Johnson).

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, n'a pas réussi à se faire élire.

Les libéraux glissent au 5e rang en Mauricie et au Centre-du-Québec

Il y a quatre ans, ce sont les candidats libéraux qui avaient obtenu la deuxième place derrière les caquistes dans cinq des huit circonscriptions de la région.

Cette fois, au moment où le parti réussit à former l'opposition officielle, les libéraux se retrouvent en cinquième place partout sur le territoire.

Québec solidaire (QS) a réussi à grimper au 2e rang dans Trois-Rivières avec son candidat Steven Roy Cullen.

Alors que le parti avait fini deuxième dans trois autres circonscriptions du Centre-du-Québec en 2018. Le parti a, cette fois, terminé 4e dans toutes les autres circonscriptions de la région.

Le Parti québécois (PQ) est quant à lui troisième dans toutes les circonscriptions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !