•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La location-vente, fer de lance de l’accès à la propriété pour la Première Nation Paul

Les initiateurs du projet de construction de 24 logements en location-vente pour la Première Nation de Paul à Edmonton.

Des logements en location-vente seront construits pour 24 familles de la Première Nation Paul à Edmonton.

Photo : Radio-Canada

Sofiane Assous

Un nouveau projet de logement abordable pour la Première Nation Paul offre aux locataires la possibilité de racheter leur logement pour en devenir propriétaires.

Financé à hauteur de 3 millions de dollars par Ottawa et le gouvernement de l'Alberta, le projet prévoit la construction de 24 logements locatifs pouvant être rachetés par les locataires sur les terres de cette communauté autochtone à Edmonton.

Une subvention de 1,5 million de dollars sera également versée par la Ville d'Edmonton.

Pour le chef de la Première nation Paul, Arthur Rain, le logement a toujours été un problème dans la réserve et la demande en logements est exceptionnelle. Selon lui, le modèle de location-vente constitue une solution pour les membres de sa communauté.

Le chef de la Première nation Paul, Arthur Rain.

Pour le chef de la Première nation Paul, Arthur Rain, le logement a toujours été un problème dans sa communauté.

Photo : Radio-Canada

Le modèle de location avec option d'achat est une solution de rechange en matière de logement pour nos membres vivant à l'extérieur de la réserve, dit-il.

En tant que membres des Premières Nations, nous sommes liés à la terre et certains d'entre nous veulent rentrer chez eux, mais nous n'avons pas assez de maisons, explique Myrna Rabbit, une membre du conseil de bande de la Première Nation de Paul.

« Vingt-quatre de nos familles auront enfin leur chez-soi sur nos terres. »

— Une citation de  Myrna Rabbit, membre du conseil de bande de la Première Nation de Paul

Selon Myrna Rabbit, le manque de logements pousse les membres de sa communauté à quitter la réserve. Ils sont obligés de déménager pour leurs études postsecondaires, pour l'emploi ou tout simplement parce que nous n'avons pas assez de maisons dans notre communauté, précise-t-elle.

Myrna Rabbit, membre du conseil de bande de la Première Nation de Paul.

Myrna Rabbit se dit impatiente de voir le projet devenir enfin une réalité pour les 24 familles de sa communauté qui l'habiteront.

Photo : Radio-Canada

J'attends avec impatience l'achèvement du projet de logement et que les 24 familles qui vont les louer, puissent enfin posséder leur propre maison, ajoute-t-elle.

Le financement du gouvernement de l'Alberta provient de l'Indigenous Housing Capital Program (IHCP), qui aide les gouvernements et les collectivités autochtones à construire des logements abordables.

La ministre des Aînés et du Logement de l'Alberta, Josephine Pon, a affirmé que c'est la première fois qu'une option de location-vente est offerte dans le cadre du Programme IHCP.

Le projet de la Première Nation Paul reflète la souplesse de ce programme et nous sommes fiers d'appuyer ces nouveaux logements et la promesse de faire de l'accession à la propriété une réalité pour les membres de la Première Nation de Paul, soutient-elle.

La Première Nation Paul, située à 75 kilomètres à l'ouest d'Edmonton, compte environ 2000 membres. Sa Société de gestion immobilière versera un minimum de 685 000 $, soit environ 10 % du coût total, pour couvrir sa contribution au projet.

Avec les informations de David Bajer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !