•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique offre une deuxième dose de vaccin contre la variole simienne

Une dose de vaccin contre la variole simienne.

En date du 28 septembre, la Colombie-Britannique a enregistré 162 cas de la variole simienne depuis le premier cas constaté dans la province.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Les Britanno-Colombiens qui ont déjà reçu une dose de vaccin contre la variole simienne pourront recevoir leur deuxième dose dès cette semaine.

Les personnes admissibles à ce rappel doivent avoir reçu leur première dose depuis au moins 28 jours.

Les rendez-vous peuvent se prendre sur les sites Internet des différentes régies de santé de la province, selon la région où l'on réside.

Selon Santé Canada, cette deuxième dose est nécessaire pour assurer la pleine immunité du vaccin contre la variole simienne, également connue sous le nom de variole du singe.

En date du 28 septembre, la Colombie-Britannique a enregistré 162 cas de la variole simienne depuis le premier cas constaté dans la province.

Risque de transmission faible

Même si des cas de variole simienne ont été enregistrés en Colombie-Britannique, les autorités sanitaires précisent que le risque de transmission du virus dans la population générale est faible.

Les autorités invitent les personnes, qui sont à risque d’exposition ou qui sont en contact direct avec quelqu’un qui l’a contracté, à se faire vacciner.

En Colombie-Britannique, 19 000 doses d'Imvamune ont été administrées jusqu'à présent aux personnes les plus à risque de contracter la maladie.

Celles qui ont contracté le virus n'ont pas besoin de se faire vacciner.

Des rendez-vous seront ajoutés au courant des semaines à venir, au fur et à mesure que les capacités pour offrir le vaccin augmenteront.

Des contacts physiques

La variole simienne peut se transmettre lors de contacts physiques étroits avec une personne infectée, ses vêtements ou ses draps.

Les symptômes consistent en des lésions cutanées au niveau de la bouche et des organes génitaux similaires à celles provoquées par la varicelle. Ils peuvent être précédés ou accompagnés de fièvre, de sueurs nocturnes, de maux de tête, de ganglions enflés et de douleurs articulaires ou musculaires.

Avec des informations de la Presse Canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !