•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suzanne Tremblay détrône Maryse Gaudreault dans Hull

Suzanne Tremblay, les mains dans les airs, célébrant sa victoire. À sa droite, le caquiste Robert Bussière la regarde et l'applaudit.

Suzanne Tremblay, de la CAQ, savoure sa victoire dans la circonscription de Hull.

Photo : Radio-Canada / Fiona Collienne

Radio-Canada

Une page se tourne dans Hull : la candidate de Coalition avenir Québec (CAQ), Suzanne Tremblay, sera la nouvelle députée de la circonscription à l'Assemblée nationale.

Celle qui s'est d'abord fait connaître dans la région à titre de présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais succédera ainsi à Maryse Gaudreault. La représentante du Parti libéral du Québec (PLQ) était en poste depuis 14 ans. Elle avait été élue pour la première fois lors d'une élection partielle en 2008.

Je suis vraiment émue de la confiance que les citoyens viennent de m’accorder ce soir, je suis très très fière de ce qui s’est passé, a confié Mme Tremblay quelques minutes après avoir eu la confirmation que ses efforts des derniers mois avaient porté fruit.

Maryse Gaudreault quitte la vie politique

De son côté, Mme Gaudreault a annoncé qu'elle tournera la dernière page d'un chapitre important de sa vie professionnelle. La députée sortante s'apprête à se concentrer sur sa vie personnelle en passant plus de temps avec les membres de sa famille.

J’ai tellement de respect pour la démocratie que ce soir je m'incline devant la décision des citoyens. Je me retire de la vie politique, la tête pleine de beaux projets et je suis encore très amoureuse du comté de Hull. Je pars la tête très haute, a-t-elle déclaré.

Une femme salue des gens qui applaudissent.

Maryse Gaudreault prend le temps de dire merci à son équipe de bénévoles à la suite de sa défaite dans Hull.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

L'Outaouais à l'image du reste du Québec

L'élection de Suzanne Tremblay suit donc la tendance provinciale, alors que le parti de François Legault est parvenu à améliorer ses résultats de 2018 pour maintenir son statut de gouvernement majoritaire.

Malgré tout, la lutte a été chaudement disputée dans Hull pour une bonne partie de la soirée avec une course à trois comprenant le candidat de Québec Solidaire, Mathieu Perron-Dufour.

Ces dernières semaines, c'est le scénario qui se dessinait. Beaucoup de gens voulaient du changement, mais il y avait beaucoup d'indécis. Je suis quand même vraiment fier de la campagne qu'on a menée, a expliqué ce dernier.

Mathieu Perron-Dufour à l'extérieur du rassemblement solidaire lundi soir.

Mathieu Perron-Dufour estime avoir mené une campagne positive qui a touché une bonne partie de l'électorat.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

La candidate du Parti québécois, Camille Pellerin-Forget, Lise Couture, du Parti conservateur du Québec, et Rachid Jemmah, du Parti vert du Québec, complétaient le scrutin.

Par ailleurs, les électeurs ont choisi le statu quo dans les quatre autres circonscriptions de l'Outaouais. Les caquistes Mathieu Lacombe, Mathieu Lévesque et Robert Bussière gardent leur siège tout comme le libéral André Fortin.

Lise Couture lors de la soirée électorale.

La candidate du PCQ dans Hull, Lise Couture, a terminé en 5e position.

Photo : Radio-Canada / Nelly Alberola

Rappelons que la région a été un pilier du PLQ pendant près de 70 ans, jusqu’en 2018. Pour une deuxième élection d'affilée, c'est plutôt la CAQ qui semble avoir charmé les résidents de l'Outaouais.

Avec les informations de Rémi Authier, de Rosalie Sinclair et de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !