•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections Québec : la CAQ l’emporte dans Hull; le reste de l’Outaouais demeure inchangé

Mathieu Lacombe euphorique.

C’est un Mathieu Lacombe plein d’énergie qui est arrivé au rassemblement de Gatineau. Il a dit avoir encore envie d’être ministre, mais laisse cette décision entre les mains de François Legault.

Photo : Radio-Canada / Remi Authier

Les libéraux sont détrônés dans la circonscription de Hull, en Outaouais, ce qui signifie que la Coalition avenir Québec (CAQ) a remporté son pari. Dans les circonscriptions de Papineau, Pontiac, Gatineau et Chapleau, le portrait politique est identique à ce qu'il était au déclenchement des élections.

Hull : Les libéraux détrônés, la CAQ l'emporte

Si « Hull a résisté » à la vague caquiste de 2018, le château fort libéral semble finalement avoir été conquis par les troupes de François Legault quatre ans plus tard.

La candidate de la CAQ, Suzanne Tremblay, a pu clore la soirée en célébrant sa victoire dans la circonscription de Hull à la suite d’une course au coude-à-coude dans ce comté qui a presque toujours été un château fort libéral.

C’est la deuxième fois dans l’histoire de la circonscription qu’une formation politique autre que le Parti libéral du Québec (PLQ) l’emporte au provincial. La dernière fois remonte à 1976, où le Parti québécois (PQ) l’avait emporté par deux voix.

Suzanne Tremblay, les mains dans les airs, célébrant sa victoire. À sa droite, le caquiste Robert Bussière la regarde et l'applaudit.

Suzanne Tremblay de la CAQ savoure sa victoire dans la circonscription de Hull.

Photo : Radio-Canada / Fiona Collienne

Avant de faire le saut en politique, Suzanne Tremblay était la présidente du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais (SEO).

« Je suis vraiment émue de la confiance que les citoyens viennent de m’accorder ce soir. Je suis très, très fière de ce qui s’est passé. »

— Une citation de  Suzanne Tremblay

Depuis 2008, la circonscription de Hull était détenue par Maryse Gaudreault du PLQ, qui s'est portée candidate, une fois de plus, cette année. En 2018, la libérale avait remporté la circonscription avec 33,76 % des voix, tandis qu'en 2014, elle avait obtenu 55,17 % de celles-ci. À la suite de sa défaite, Mme Gaudreault a annoncé son retrait de la vie politique.

Maryse Gaudreault salue son équipe qui l'applaudit.

À la suite de sa défaite dans Hull, Maryse Gaudreault annonce qu'elle se retire de la vie politique.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

Au cours de la campagne électorale, la circonscription a été visitée une fois par le chef de la CAQ, François Legault, et par le chef du PQ, Paul St-Pierre-Plamondon. Pour leur part, les deux co-porte-paroles de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, ainsi que la cheffe du PLQ, Dominique Anglade, se sont déplacés dans la région à deux reprises.

Gatineau : Robert Bussière réélu

Dans la circonscription de Gatineau, le candidat sortant de la CAQ, Robert Bussière, a été reconduit pour un deuxième mandat.

Robert Bussière fait son entrée dans son quartier général.

Le député sortant de la Coalition avenir Québec (CAQ) Robert Bussière a été réélu dans Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Le caquiste est bien connu dans la région, en raison de sa longue feuille de route en politique municipale. Avant de faire le saut en politique provinciale, Robert Bussière a occupé le poste de maire de La Pêche pendant 20 ans, de 1997 à 2017.

En réaction à sa victoire, M. Bussière a indiqué qu'il aime travailler pour [son] monde et qu'il aime être sur le terrain. Il soutient qu'il souhaite compléter les projets entamés lors de son premier mandat et en réaliser de nouveaux.

« Il y a une partie de mon comté qui a été dévitalisée, qui a été laissée pendant de nombreuses années, et je veux remonter ce secteur de mon comté, qui est la Vallée-de-la-Gatineau, et servir l’ensemble de mon grand comté. »

— Une citation de  Robert Bussière

Pontiac : André Fortin réélu

Pour un troisième scrutin de suite, les citoyens de la circonscription de Pontiac ont renouvelé leur confiance envers le candidat sortant du PLQ, André Fortin.

« On va être là. On va être ce défenseur de l’Outaouais au quotidien à l’Assemblée nationale, ça ne sera pas juste des solutions de Québec proposées par le gouvernement. Il va falloir qu’il y ait des ajustements, des mesures différentes, des différentes façons de faire pour l’Outaouais. »

— Une citation de  André Fortin, candidat réélu du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Pontiac
Le rassemblement d'André Fortin le soir des élections générales du 3 octobre 2022.

Le libéral André Fortin a été élu pour la première fois à l'Assemblée nationale du Québec en 2014.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Élu pour la première fois en 2014 avec une majorité de 75,8 %, le candidat a ensuite reçu un autre vote de confiance en 2018, obtenant alors 53,9 % des voix.

Lors de son premier mandat à l’Assemblée nationale, un remaniement ministériel lui a permis de devenir le ministre des Transports du Québec sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard.

À la dissolution de l’Assemblée nationale, en août, André Fortin était notamment le leader parlementaire de l’opposition officielle et le porte-parole du PLQ en matière de transports.

Corinne Canuel-Jolicoeur sourit.

Corinne Canuel-Jolicoeur, dans Pontiac, est la seule candidate de la CAQ qui n'a pas savouré la victoire lundi soir.

Photo : Radio-Canada / Remi Authier

Papineau : Mathieu Lacombe réélu

Le candidat sortant de la CAQ, Mathieu Lacombe, a su conserver la confiance des électeurs de Papineau qui l’ont réélu.

Mathieu Lacombe savoure sa victoire.

Mathieu Lacombe a été réélu dans la circonscription de Papineau.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Mathieu Lacombe a effectué son premier mandat à titre de ministre de la Famille du Québec et de ministre responsable de la région de l’Outaouais.

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) avait misé gros dans cette circonscription avec la candidature de l’ex-conseiller municipal à la Ville de Gatineau Marc Carrière.

Questionné à chaud après l'annonce de sa victoire, Mathieu Lacombe a déclaré qu'il allait faire la première job pour laquelle [il a été] élu : travailler pour le monde de Papineau et avoir des résultats pour notre région et surtout avoir du fun à travailler avec le monde d’ici.

Chapleau : Mathieu Lévesque réélu

Pour un deuxième mandat de suite, la circonscription de Chapleau appartient à Mathieu Lévesque de la CAQ.

Au cours de son premier mandat à l'Assemblée nationale du Québec, il a occupé le poste d'adjoint parlementaire du ministre sortant de la Justice, Simon Jolin-Barrette.

Mathieu Lévesque satisfait après sa victoire.

Mathieu Lévesque a été réélu dans la circonscription de Chapleau.

Photo : Radio-Canada

Il s'est emparé de ce siège en 2018 face au député libéral sortant Marc Carrière, qui a représenté les citoyens de Chapleau pendant trois mandats. Marc Carrière occupe le poste de préfet de la MRC des Collines-de-l’Outaouais depuis les élections municipales du 7 novembre 2021.

Je veux continuer à être très présent auprès de la population, comme je l'ai toujours été. Je veux faire du terrain, je veux aller à la rencontre de mes concitoyens et continuer à les écouter et écouter leurs préoccupations, a-t-il déclaré quelques instants après avoir appris sa victoire.

« Le travail commence ce soir. On a beaucoup de beaux projets, beaucoup de beaux dossiers sur lesquels on veut travailler, et je pense qu’on va pouvoir aller de l’avant avec tous ces beaux projets. »

— Une citation de  Mathieu Lévesque, réélu de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chapleau

Avec la collaboration de Rémi Authier, de Samuel Blais-Gauthier, de Charles Lalande et de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !