•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une récolte adéquate malgré un printemps tardif à Thunder Bay

Un champ de blé à la ferme Brule Creek Farms

La ferme Brule Creek Farms de la région de Thunder Bay a une récolte de blé et de canola convenable.

Photo : Fournie par Jeff Burke

Radio-Canada

Malgré l’arrivée tardive du printemps, des fermiers de Thunder Bay estiment que la saison agricole s’est relativement bien déroulée notamment grâce à un été convenable et un automne qui s’annonce typique.

Le propriétaire de la ferme Belluz, Kevin Belluz, indique que la récolte de certaines plantes comme les carottes, les betteraves et les pommes de terre a été bonne en raison d’une humidité suffisante, et parce qu’il y a eu moins de dommages causés par les insectes que d’habitude.

Je dirais que la saison a été acceptable, moyenne, note M. Belluz. 

Mais à cause du début tardif de la saison, il n’y a que la moitié des citrouilles et des courges de la ferme qui ont pu mûrir avant que la cueillette ne débute, explique l’agriculteur. 

« J’essaie d’utiliser le mot moyen plutôt que "médiocre". »

— Une citation de  Kevin Belluz, propriétaire de la ferme Belluz
Kevin Belluz tient des carottes dans ses mains

Kevin Belluz est copropriétaire de la ferme Belluz Farms.

Photo : CBC / Gord Ellis

La récolte de grains a été satisfaisante, ajoute-t-il, un sentiment partagé par le propriétaire de la ferme Brule Creek Jeff Burke, qui produit du blé et du canola. 

Étonnamment, la récolte a été bonne. La qualité semble être bonne et nous n’avons pas connu un recul aussi important que celui auquel on s’attendait, affirme-t-il, précisant qu’il n’en est qu’à la moitié de sa récolte. 

Jeff Burke debout dans son champ

Jeff Burke est propriétaire de la ferme Brule Creek.

Photo : Fournie par Jeff Burke

À la ferme Pitch Creek, où la neige a provoqué l’écroulement de deux serres le printemps dernier et où les vents forts ont endommagé d’autres structures, le propriétaire Brandon Harris affirme que la situation s’est améliorée. 

Nous avons eu notre premier gel [jeudi] matin, plus tard que d’habitude. Donc les plantes ont pu continuer de pousser, fait-il savoir.

L’arrivée tardive du printemps l’a forcé à repousser le début de son programme printanier d’agriculture communautaire, qui permet aux clients d’acheter à l’avance des parts de la récolte d’une ferme. 

Le programme automnal a tout de même commencé à temps et devrait durer cinq semaines. 

La ferme Sleepy G s'apprête à lancer son programme hivernal d’agriculture communautaire le 19 octobre.

La récolte de courges a été bonne, note sa copropriétaire Marcelle Paulin, qui souligne que le temps est tout de même encore trop humide pour commencer à récolter les pommes de terre et autres tubercules. 

« La saison a plutôt été décevante. J’espérais une saison chaude un peu plus longue, mais les vents sont froids. C’est humide. »

— Une citation de  Marcelle Paulin, copropriétaire de la ferme Sleepy G

Même si elle s’attend à une récolte convenable dans son ensemble, elle s’attend à des profits moins élevés que l’année dernière.

Avec les informations de Gord Ellis, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !