•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Danielle Smith promet de respecter la loi albertaine sur les élections à date fixe

L’identité du nouveau premier ou de la nouvelle première ministre de l’Alberta sera connue jeudi.

Danielle Smith, candidate à la chefferie du Parti conservateur uni.

Selon un récent sondage effectué par la firme canadienne de recherche Léger, Danielle Smith, Travis Toews et Brian Jean sont les candidats favoris des 1025 répondants albertains.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

La leader présumée dans la course à la direction du Parti conservateur uni (PCU) de l’Alberta, Danielle Smith, rejette toute possibilité de tenir des élections avant la date prévue par la loi provinciale, si elle devient cheffe jeudi.

Pendant une heure, lundi, Danielle Smith a répondu aux questions des journalistes sur une variété de sujets. Parmi les faits saillants, la candidate à la direction du PCU a répété à plusieurs reprises qu’elle croyait avoir la légitimité nécessaire pour implanter ses réformes, notamment sa proposition de loi controversée sur la souveraineté de l’Alberta.

L'ancienne cheffe du Wildrose croit que ses propositions sont une réponse à ce qu’elle considère comme des interférences répétées du gouvernement fédéral dans les champs de compétence des provinces.

« Il faut s’ajuster aux circonstances. Je crois qu’aucun gouvernement n’avait le mandat de fermer notre économie, de fermer le Parlement, de s'immiscer dans les tribunaux ou de violer les droits des citoyens. »

— Une citation de  Danielle Smith, candidate à la direction du Parti conservateur uni

Elle croit que les promesses faites par le parti lors des élections de 2019, de même que le référendum sur la péréquation et les consultations menées par le Fair Deal Panel lui donneraient la marge de manœuvre dont elle a besoin. Il n'est donc pas nécessaire pour elle d’obtenir un nouveau mandat de la part des Albertains.

La loi prévoit que les prochaines élections provinciales auront lieu le 29 mai 2023.

Selon le politologue Frédéric Boily, il n’est pas nécessaire de tenir des élections anticipées si près de la date prévue par la loi. Il croit aussi que Mme Smith a intérêt à montrer qu’elle est capable de gouverner.

« Elle a déjà dirigé un parti et elle a manqué son coup de façon spectaculaire avec le projet de fusion raté avec Jim Prentice. Elle doit rassurer des conservateurs à l’extérieur du parti, des électeurs qui peuvent songer à aller vers le NPD ou à s'abstenir de voter. »

— Une citation de  Frédéric Boily, professeur de science politique au campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta

Entrée rapide à l’Assemblée législative si elle est élue

Danielle Smith a également confirmé qu’elle entend faire rapidement son entrée à l’Assemblée législative si elle succède à Jason Kenney jeudi : Plusieurs de mes collègues ont proposé de me laisser leur siège si nécessaire. [Si je deviens cheffe], je tenterai rapidement de me présenter à une élection partielle.

Un siège est notamment libre dans Calgary-Elbow après le départ de Doug Schweitzer, mais Danielle Smith dit préférer se présenter dans une circonscription rurale.

Elle entend déposer elle-même son projet de loi sur la souveraineté de l’Alberta. Parmi ses autres priorités, on retrouve un vaste examen des connaissances des élèves albertains pour évaluer si la pandémie a mené à des retards d’apprentissage. 

Les candidats assis en demi-cercle devant le modérateur.

Sept candidats tentent de succéder à Jason Kenney.

Photo : Radio-Canada

Danielle Smith souhaite également créer une allocation de dépense personnelle de 300 $ qui permettrait aux Albertains de payer des soins de santé, ou des soins dentaires ou psychologiques.

Elle veut aussi revoir la structure de Services de santé Alberta et modifier la loi albertaine sur les droits de la personne pour protéger les personnes non vaccinées.

Tentatives de rapprochement

Danielle Smith a aussi tendu la main à ses adversaires conservateurs et aux membres du caucus du PCU qui les ont appuyés. La majorité des députés du parti se sont rangés derrière l’ancien ministre de Finances, Travis Toews.

« Ne soyez pas surpris si plusieurs des autres candidats à la direction se retrouvent dans mon cabinet. »

— Une citation de  Danielle Smith, candidate à la direction du Parti conservateur uni

Elle a ajouté que des membres du conseil des ministres actuel pourraient conserver des rôles importants dans un éventuel gouvernement de Danielle Smith.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !