•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf perquisitions liées aux stupéfiants à Gatineau, L’Ange-Gardien et Ottawa

Une voiture de police de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l'Outaouais stationnée devant une maison.

Les opérations visent des personnes qui seraient impliquées dans le trafic de stupéfiants et dans des activités liées aux motards criminels.

Photo : Radio-Canada / Olivier Periard

Radio-Canada

Plus de 80 policiers de l’Escouade régionale mixte (ERM) de l’Outaouais ont procédé à neuf perquisitions dans des résidences et des véhicules de Gatineau, de L’Ange-Gardien et d'Ottawa, lundi matin.

Les opérations visent des personnes qui seraient impliquées dans le trafic de stupéfiants et dans des activités liées aux motards criminels.

La Sûreté du Québec (SQ), le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, la Police provinciale de l’Ontario (PPO), le Service de police d’Ottawa (SPO) et des groupes tactiques d’interventions de la SQ et du SPVG ont travaillé en collaboration au sein de l’ERM.

Substances saisies dans le cadre des perquisitions

  • Près de 100 000 comprimés de méthamphétamine
  • 2 litres de GHB
  • Plus de 250 grammes de cocaïne
  • Près de 55 kg de cannabis
  • 2 imitations d’armes et 3 armes prohibées
  • Plusieurs munitions de différents calibres
  • Plus de 180 000$

L’objectif était de mettre en commun les ressources de ces différents corps policiers pour mieux lutter contre le crime organisé, et ce, dans toutes les régions du Québec, indique l’ERM par voie de communiqué.

La SQ tient à rappeler que les citoyens sont invités à transmettre toute information relative à la production ou au trafic de stupéfiants, et ce, de manière confidentielle, en communiquant avec la Centrale de l’information criminelle de la SQ.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.