•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ville d’Amherst vote en faveur du financement d’un refuge pour sans-abris

Un jeune sans-abri.

Le maire David Kogon croit que le financement devrait venir des gouvernements provincial et fédéral, mais il est prêt à ce que la Ville paye pour aider ses citoyens vulnérables.

Photo : iStock

Radio-Canada

La ville d'Amherst est prête a financer l'aménagement d'un premier refuge pour sans-abris.

Le maire David Kogon voudrait pouvoir fournir des logements plus abordables, mais à l'approche de l'hiver, il reconnaît qu'un refuge est nécessaire en attendant une meilleure solution.

David Kogon croit que le financement d'un refuge devrait provenir de sources provinciales et fédérales, mais la ville veut montrer qu'elle est prête à participer, si nécessaire, pour faire le travail.

Nous parlons d'essayer de développer un abri d'urgence qui sera disponible cet hiver afin que personne ne meure de froid parce qu'il n'a pas de toit au-dessus de sa tête, dit-il.

Le maire debout sur le trottoir.

Le maire d'Amherst, David Kogon, ne veut pas que quelqu'un meure de froid cet hiver dans sa ville.

Photo : Radio-Canada / Patrick Callaghan

La ville n'a pas décidé du montant qu'elle était prête à investir. Le maire s'est contenté d'une prise d'engagement au cas ou une contribution de la ville devenait nécessaire.

La députée de Cumberland North, Elizabeth Smith-McCrossin dit qu’il y a une quarantaine de personnes vivant dans les rues de la ville d'Amherst et du comté de Cumberland.

Elle ajoute que la ville n'avait pas de problème d'itinérance visible dans le passé et que si les gens avaient besoin d'un refuge, ils étaient redirigés vers de plus grands centres voisins, comme New Glasgow ou Halifax.

Mais ces communautés renvoient maintenant des gens parce qu'elles n'ont plus de place, explique-t-elle.

Elizabeth Smith-McCrossin dit que c’est donc à la ville et au comté de trouver des solutions pour garantir la protection de leur population.

Elizabeth Smith-McCrossin parle à quelqu'un au téléphone.

La députée de Cumberland North, Elizabeth Smith-McCrossin, mène la campagne pour obtenir un refuge pour sans-abris dans le comté de Cumberland.

Photo : CBC/Robert Short

Nous devons aider chaque personne, quelle que soit sa situation, dit-elle.

Nous allons trouver des moyens de les aider pour que l'hiver prochain nous n'ayons pas besoin d'un refuge, car nous veillerons à ce que tout le monde soit logé.

Aiden Kivisto qui est responsable du développement communautaire au YMCA du comté de Cumberland, confirme qu'il n'y a pas d'endroit approprié pour soutenir les personnes sans-abris. À son avis, il faut qu'un refuge d'urgence puisse ouvrir rapidement.

La neige va commencer à tomber et le temps froid arrive, rappelle-t-il.

Aiden Kivisto est aussi membre du conseil d'administration de Cornerstone, une association pour la création de logements abordables. Il rapporte qu’une église de la région a été identifiée pour servir d'abri d'urgence et que les travaux pourront commencer une fois le financement obtenu.

Avec les informations de Vernon Ramesar de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !