•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières sur Saint-Laurent : toujours des craintes de construction d’un stationnement

Vue en plongée sur un terrain vague entouré d'immeubles de condos et d'un chantier de construction.

Le promoteur immobilier Trimco est propriétaire du terrain qui pourrait accueillir un complexe commercial au coin de l'avenue des Draveurs et de la rue des Commissaires. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Des résidents de Trois-Rivières sur Saint-Laurent craignent toujours l’aménagement d’un stationnement dans le secteur.

En juin dernier, une pétition avait été déposée au conseil municipal pour réclamer l’arrivée de commerces de proximité sur l’un des terrains vacants, ou d'un parc urbain. Depuis, selon le porte-parole des signataires, la Ville de Trois-Rivières n’aurait pas donné plus d’information à ce sujet.

En entrevue à Toujours le matin, Luc Grondin affirme que les seules mises à jour, qu’il dit non officielles, sont venues de l'entrepreneur exécuteur du chantier. Un effort de ventes de terrains serait fait dans le but notamment de construire des services de proximité au coin de l’avenue des Draveurs et de la rue des Commissaires, mais les deux tiers de l’espace seraient toujours voués à devenir un stationnement.

« Nous, on continue à défendre l’idée que ce n’est pas la meilleure idée de faire un stationnement à cet endroit. »

— Une citation de  Luc Grondin, porte-parole des signataires de la pétition

D’autres projets sur la table

Luc Grondin explique que d’autres projets sont toujours dans les cartons à Trois-Rivières sur Saint-Laurent, notamment un édifice de 88 logements et un autre de 300 nouveaux logements. Il craint que la densification urbaine soit trop grande.

Ça va être énorme. Imaginez le quartier, ça va être que des tours à condos en béton et de l’asphalte au travers. C’est une grande densification de personnes du troisième âge, dont certains [à la résidence] Lokia, qui sont à mobilité réduite, et qui réclament des services de proximité et à juste titre, mentionne-t-il.

Les promoteurs de l’adresse sur le fleuve ont fait un slogan : "La naissance d’un quartier. Imaginez votre vie autrement." […] Une vie de quartier, ce n’est pas juste des tours et de l’asphalte. Il y a des services dans un quartier.

Selon lui, l’idée d’aménager un parc serait une avenue intéressante, puisqu’il s’agirait d’un lot de fracheur et d’un lieu de rencontre.

En juin, le promoteur, Trimco, affirmait être en pourparlers avec des entreprises dans le but d’y accueillir leurs commerces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !