•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les efforts pour réparer tout ce que Fiona a détruit continuent en N.-É.

Un homme dans une nacelle dirige l'installation d'un poteau électrique.

Des équipes du distributeur d'électricité Hydro One, en Ontario, sont en Nouvelle-Écosse depuis quelques jours pour aider à réparer les dégâts laissés par Fiona.

Photo : Facebook/Hydro One

Radio-Canada

Plus d'une semaine après le passage de la tempête post-tropicale Fiona, certaines parties de la Nouvelle-Écosse ont du mal à se relever.

Les efforts pour rétablir l'électricité sont en cours au Cap-Breton et le long de la côte nord, deux des régions les plus durement touchées de la province.

Dimanche, RJ MacNeil, un monteur de lignes chez Bell Aliant, a déclaré que lui et d'autres membres de l'équipe avaient passé des jours à essayer de rétablir les services de communication dans des zones de l'île.

Toutes nos connexions sont faites, il n'y a plus qu'à remettre nos câbles en l'air, a-t-il dit.

Un homme avec une veste de sécurité et un casque devant un camion à nacelle.

Le monteur RJ MacNeil dit que les équipes passent de longues journées à réparer les câbles de communication dans la région.

Photo : Radio-Canada / Robert Short

Les travaux consistent à faire passer de nouveaux câbles en cuivre et en fibre optique dans toute la zone.

Certains clients ont retrouvé l'électricité, le téléphone et l’internet dimanche soir, mais encore plus de 24 000 foyers et entreprises n’ont pas de courant.

De l’aide venu d'ailleurs

Nova Scotia Power peut compter depuis une semaine sur une équipe de 40 travailleurs du Maine.

Des hommes dans des nacelles installent des fils.

Des résidents des zones sinistrées de la Nouvelle-Écosse sont nombreux à exprimer leur gratitude sur les réseaux sociaux envers les équipes venues du Maine et d'ailleurs.

Photo : Facebook/Amanda Wood-Krewenki

Jeff Howes, un superviseur de ligne de la compagnie Central Maine Power, dit que son équipe s'est rendue à environ six endroits différents en Nouvelle-Écosse.

Elle a aidé à recâbler les poteaux électriques et à les attacher aux maisons.

Quand on nous appelle à l’aide, on est très heureux d'aider, dit-il.

La ministre de la Défense Anita Anand a aussi confirmé dimanche que 200 autres membres des forces canadiennes seraient envoyés pour éliminer les débris autour des propriétés et aider à la restauration de l'électricité.

Ils s’ajoutent aux 350 membres déjà déployés qui s’affairent à nettoyer les rues.

Nous travaillons main dans la main avec les provinces et les partenaires pour faire le travail, soutient la ministre.

Des militaires sont déployés sur le terrain, au Cap-Breton, pour prêter main-forte.

Des militaires sont déployés sur le terrain, au Cap-Breton, pour prêter main-forte.

Photo : CBC/Kayla Hounsell

Trina Gerard, une des résidentes de Sydney dans le noir depuis une semaine, a enfin retrouvé l'électricité.

Je ne vais pas mentir, j'ai un peu pleuré quand j'ai découvert qu'ils étaient tous là, dit-elle en parlant des équipes de monteurs de lignes dans la région.

C'est toujours difficile de croire que je peux entrer dans une pièce et allumer une lumière. Après une semaine sans électricité, c'était très agréable.

Travaux dans le nord-est de la province

Les efforts se poursuivent aussi à New Glasgow et à Truro, où Nova Scotia Power estime que certains clients pourraient être privés d'électricité jusqu'à mardi soir.

Le maire de Truro, Bill Mills, dit que l'une de ses principales préoccupations était le nombre de personnes qui continuent de marcher dans le parc Victoria pendant que les équipes tentent de nettoyer les dégâts causés par la tempête.

Un homme aux cheveux gris.

Bill Mills, maire de Truro

Photo : Robert Short/CBC

Il dit que certains résidents avaient fait du tourisme dans le parc et gêné les équipes de travail, en se mettant potentiellement en danger.

Je ne le dirai jamais assez, les gens doivent rester hors du parc, réitère-t-il. Les conditions sont dangereuses.

Il explique que bien des arbres plus âgés avaient déjà été affaiblis par le passage de Juan et n'ont pas survécu à Fiona. Il croit que le parc sera fermé près de deux mois pour permettre aux équipes d’y travailler.

Il va falloir beaucoup de temps pour restaurer le parc et ce ne sera plus comme avant, dit-il.

Réouverture des écoles

Le Conseil scolaire acadien provincial a annoncé dimanche que l’électricité a été restaurée dans toutes ses écoles, y compris le Centre scolaire Étoile de l’Acadie. Les cours ont donc repris ce matin pour les élèves dans toutes les écoles.

Le Centre régional d'éducation de Chignecto-Central a aussi annoncé la reprise des cours pour tous les élèves le 3 octobre.

Le centre a tout de même avisé les parents que le nettoyage en cours pourrait affecter les trajets en autobus au cours de la semaine.

L’école reprend aussi pour tous les jeunes des écoles du Centre régional d'éducation du Strait et pour la plupart des élèves qui fréquentent des écoles du Centre régional d'éducation du Cap-Breton-Victoria.

Avec les informations de Anam Khan et de Rebecca Martel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !