•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mât totémique de 21 m de haut pour les victimes des pensionnats au parc Assiniboine

Un mât totémique au milieu de symboles autochtones.

Le mât totémique d'une hauteur de 21 m est l'œuvre de l'artiste kwakiutl de la Colombie-Britannique Charles Joseph, lui même un survivant de pensionnat pour Autochtone.

Photo : Radio-Canada / Kevin Nepitabo

Radio-Canada

Pour perpétuer la mémoire des victimes des pensionnats pour Autochtones, un mât totémique a été érigé au parc Assiniboine à Winnipeg sous l’égide de l’Organisation des chefs du Sud du Manitoba (SCO).

Le mât totémique, créé par l'artiste kwakiutl de la Colombie-Britannique Charles Joseph, raconte sa propre histoire de survivant de pensionnat.

Il a été forcé de fréquenter le pensionnat de St. Matthew en Colombie-Britannique.

L'œuvre de 21 mètres de haut représente l’esprit des victimes de pensionnats pour Autochtones.

L’auteur y présente des visages qui représentent des membres de sa famille ainsi que des enfants qui n’ont pas survécu aux pensionnats.

Les motifs du mât représentent une mère tenant deux enfants et illustrent le drame des enfants des pensionnats qui ne sont jamais retournés dans leurs familles, explique M. Daniels.

Le grand chef de l'Organisation des chefs du Sud du Manitoba, Jerry Daniels, explique que bien que provenant de la Colombie-Britannique, le mât a sa place au Manitoba en raison de l'impact important des pensionnats sur la province. 

Je pense qu'en raison de l'importance des pensionnats,notamment ici dans le sud du Manitoba, c'était tout à fait approprié pour nous.

Le mât a été offert à SCO par l'ancien président et co-PDG de Research in Motion, Jim Balsillie, qui en a commandé la création.

Le grand chef Jerry Daniels indique que dans les prochaines années, il sera déplacé dans le nouveau bâtiment de l'Organisation des chefs du Sud, au centre-ville de Winnipeg, anciennement la Baie d'Hudson.

Nous avons pris les mesures nécessaires et nous sommes convaincus qu'il y aura suffisamment de place dans l'atrium, mentionne-t-il.

Avec les informations de Joanne Roberts et Laïssa Pamou

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !