•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pénurie de friandises va-t-elle hanter l’Halloween en 2022?

L'enseigne d'un magasin Spirit Halloween à Toronto.

La chaîne de magasins Spirit Halloween, un des plus grands détaillants de déguisements et d'accessoires pour l'Halloween, se dit prête pour la fête en 2022, assure son chef de la direction, Steven Silverstein.

Photo : La Presse canadienne / Alex Lupul

La Presse canadienne

La hausse des prix et les problèmes d'approvisionnement pourraient bien venir hanter l'Halloween en 2022.

Une étude du Conseil canadien du commerce de détail révèle que 86 % des Canadiens envisagent de dépenser autant ou plus que l'an dernier en vue de l’Halloween. Plusieurs comptent aussi faire leurs achats bien à l'avance.

Les consommateurs semblent plus enclins à dépenser pour l'achat d'un nouveau déguisement ou de bonbons. Ainsi, plus de la moitié des Canadiens envisagent de dépenser plus de 50 $.

La demande sera énorme à l'Halloween, prévoit Tandy Thomas, professeure agrégée à l'Université Queen's.

« Le comportement des consommateurs sera vraisemblablement le même que celui observé dans les domaines de la restauration et du tourisme au cours des derniers mois. Un grand nombre d'enfants ont hâte de pouvoir recommencer à ramasser des bonbons. »

— Une citation de  Tandy Thomas, professeure agrégée à l'Université Queen's

Toutefois, l'inflation pourrait pousser plusieurs Canadiens à se montrer moins généreux.

Les consommateurs pourraient aussi être touchés par le phénomène de réduflation : les entreprises offrent moins de bonbons dans les sacs tout en maintenant les prix.

Les gens inquiets des prix pourraient décider de ne pas participer à l'Halloween, dit Bruce Winter, un expert du secteur du commerce de détail.

Les tablettes de la section des friandises pourraient être vides, particulièrement à la fin d'octobre, si la forte demande s'accompagne de problèmes d'approvisionnement.

M. Winter souligne qu'il est difficile pour les manufacturiers et pour les détaillants de faire des prévisions.

« Prédire la demande est l'élément le plus difficile dans une chaîne d'approvisionnement. C'est encore plus difficile de nos jours, car le comportement des consommateurs depuis le début de la pandémie est différent d'une saison à l'autre. »

— Une citation de  Bruce Winter, expert du secteur du commerce de détail

Si la demande est forte, il pourrait être très difficile de trouver des sacs de bonbons à l'épicerie.

Il pourrait y avoir des pénuries, convient la professeure Thomas. Il sera plus difficile pour un détaillant de se procurer des produits. Il ne devrait pas y avoir un surplus de produits ou un grand solde de bonbons le 1er novembre.

Une solution pour ceux qui vont sous-estimer le nombre d'enfants à leur porte consistera à se rendre dans une pharmacie, ajoute-t-elle.

Limiter l’offre des produits saisonniers

La cheffe de la direction de Hershey, Michele Buck, dit que les capacités de l'entreprise sont limitées.

Hershey a choisi de prioriser la production de ses produits de tous les jours afin de répondre à la demande croissante.

Allison Kleinfelter, une porte-parole de Hershey, dit que malgré les limites de production, l'entreprise a pu confectionner plus de friandises pour l'Halloween que l'an dernier.

Elle recommande néanmoins aux consommateurs de s'approvisionner plus tôt.

« Au cours des deux dernières années, les consommateurs se sont procuré les produits saisonniers plus tôt que par le passé. Cela signifie que ces produits pourraient être plus difficiles à trouver une semaine avant la fête. »

— Une citation de  Allison Kleinfelter, porte-parole de Hershey

Une porte-parole du Conseil canadien du commerce de détail, Michelle Wasylyshen, conseille elle aussi aux consommateurs d'aller acheter leurs produits plus tôt.

Certains détaillants nous ont dit qu'ils ont beaucoup de problèmes liés à la chaîne d'approvisionnement avec les produits de l'Halloween cette année. Leurs fournisseurs n'ont pas pu leur livrer les quantités demandées, souligne-t-elle.

Pour sa part, Spirit Halloween, un des plus grands détaillants de déguisements et d'accessoires de l'Halloween, dit être prêt.

Nous avons travaillé tout au long de l'année pour offrir des produits incomparables. L'année 2022 s'annonce comme une année incroyable, affirme le chef de la direction de la chaîne, Steven Silverstein.

Cependant, avec l'inflation, les Canadiens devront se montrer encore plus créatifs cette année.

« Plusieurs partiront à la chasse aux aubaines. Plusieurs vont confectionner leur costume à la main ou se vêtiront d'un déguisement usagé. »

— Une citation de  Tandy Thomas, professeure agrégée à l'Université Queen's

M. Winter croit que les gens vont dépenser moins pour les produits non essentiels.

Ils vont réutiliser les décors des années précédentes ou se rendre chez Dollarama pour épargner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !