•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona : l’opposition aurait souhaité une plus grande visibilité du gouvernement

Un homme coupe des arbres sur une propriété de Beaubassin-Est, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Un homme coupe des arbres sur une propriété de Beaubassin-Est, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Felix Arseneault

Radio-Canada

Des élus du sud-est du Nouveau-Brunswick dressent un bilan partagé du travail du gouvernement de Blaine Higgs dans la gestion de l’après-tempête post-tropicale Fiona.

Au cours des derniers jours, des leaders provinciaux de l'Atlantique ont été en action.

Tous les premiers ministres ne s'y sont pas pris de la même manière.

Certains ont participé à des points de presse et sont allés sur le terrain rencontrer des sinistrés.

La tempête Fiona a fait des dommages importants à Grand-Barachois, au Nouveau-Brunswick.

La tempête Fiona a fait des dommages importants à Grand-Barachois, au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC

Les premiers ministres de Terre-Neuve-et-Labrador, de l'Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse ont été pas mal visibles.

Au Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs a été un peu plus en retrait.

Il faut cependant noter que cette province a été moins touchée que les autres par Fiona.

Kevin Arseneau critique

Le député vert de Kent-Nord, Kevin Arseneau, est tout de même critique.

Le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau.

Le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau.

Photo : Radio-Canada

« Si ce n’est pas arrivé à Saint-Jean, est-ce que c’est arrivé? On voit un premier ministre aborder des sujets qui sont importants pour Saint-Jean et facilement ignorer les autres régions de la province. Mais il faut toujours faire attention, parce que les politiciens peuvent être dans le chemin quand ils sont sur le terrain. Tout de même, la région du Sud-Est a été assez affectée et un point de presse au minimum aurait été mérité. »

— Une citation de  Kevin Arseneau, député vert de Kent-Nord

Kevin Arseneau mentionne qu'il n'a pas eu beaucoup de contacts avec le gouvernement. Le ministre de l'Environnement l'a appelé quelques minutes au cours des derniers jours pour prendre des nouvelles de sa circonscription.

Kevin Arseneau trouve que ce n'est pas beaucoup.

Réponse nuancée de Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc, député de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé, a une réponse nuancée sur le travail du gouvernement Higgs depuis une semaine face aux dégâts de la tempête.

Jacques LeBlanc, député de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé.

Jacques LeBlanc, député de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé.

Photo : Radio-Canada

Il admet au départ que la question n’est pas facile à répondre puisqu’il a pu parler avec différents ministres. Cependant, il aurait apprécié un peu plus de présence sur les lieux des dommages.

Le gouvernement fait le travail au compte-gouttes. On n'a pas vu le premier ministre, alors qu’on a vu les autres premiers ministres. Il faudrait poser la question au premier ministre Higgs et ses ministres pour savoir s’ils sont satisfaits , a-t-il commenté.

Le député libéral de Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé demande aux gens d’être vigilants devant les actions d’un gouvernement qui doit être redevable devant ses citoyens.

La chance au coureur

Plus tôt dimanche, Jacques LeBlanc a visité la communauté de Cap-Bimet avec le ministre de l'Environnement, Gary Crossman. Il soutient qu'il a eu des appels d'autres ministres du gouvernement Higgs.

Il donne la chance au coureur, mais il reste aux aguets.

Au cours des prochaines semaines, il va suivre de près le processus d'aide financière.

Il espère que le gouvernement communiquera comme il le faut là-dessus, pour que les sinistrés sachent comment demander de l'aide d'urgence.

D’après un reportage de Pascal Raiche-Nogue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !