•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Sherbrooke rencontrera les commerçants pour le stationnement Webster

Une pancarte du stationnement Webster.

la Ville a fermé de façon préventive l'infrastructure d'environ 400 places à la lumière d'un rapport déposé le 12 septembre par une firme d'ingénierie.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Après avoir consulté des citoyens et fait le point en comité exécutif, la Ville de Sherbrooke rencontrera lundi les commerçants pour répondre à leurs questions sur la fermeture du stationnement Webster.

Ces derniers s'inquiètent des impacts de la fermeture du stationnement sur leurs activités. Pour le moment, la Ville de Sherbrooke évalue plusieurs solutions pour l'avenir de cette infrastructure considérée comme étant dangereuse selon un rapport d'ingénierie.

Rais Kibonge devant le stationnement Webster.

Pour le conseiller municipal dans le district du Lac-des-Nations de Sherbrooke, Raïs Kibonge, « toutes les options sont sur la table ».

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Le conseiller du district Raïs Kibonge espère une décision rapide. Ce que l’on essaie de voir, c’est comment est-ce que l’on peut répondre aux besoins des commerçants et des habitants du centre-ville à court terme, mais aussi sur le long terme, qu’est-ce qui peut être bien pour tout le centre-ville sherbrookois?

« La demande qui a été faite aux experts, c’est de voir les coûts pour voir si l’on veut prolonger la vie du stationnement parce que l’on sait que le problème principal, c’est la rampe d’accès vers les autres étages. Il faut voir combien cela coûte si l’on veut la maintenir, combien cela coûte si l’on veut aller en mode ; on maintient juste l’étage zéro qui n’est pas problématique, on enlève ceux qui sont en haut ou si l’on veut passer rapidement à une autre étape, voir la démolition. »

— Une citation de  Raïs Kibonge, conseiller du district du Lac-des-Nations de Sherbrooke

Ce dernier a été épaté par la grande créativité des commerçants du centre-ville. Il y a plusieurs solutions qui ont circulé. C'est maintenant de voir la faisabilité de ces solutions, les gens ont parlé de navettes, ils ont parlé d'animation, ils ont parlé d'identification et de communication.

M. Kibonge espère que les estimations des experts seront disponibles lors de la séance du conseil municipal le 18 octobre.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !