•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona : 200 militaires de plus sont appelés en renfort au Cap-Breton

Un militaire canadien déplace une section de tronc d’arbre. Derrière lui, un aperçu des dévastations causées par la tempête post-tropicale Fiona.

Des militaires canadiens ont été dépêchés à Glace Bay, une communauté du Cap-Breton durement touchée par la tempête post-tropicale Fiona. Ils participent aux efforts de nettoyage.

Photo : CBC

Radio-Canada

Plus d’une semaine après que la tempête post-tropicale Fiona eut ravagé le Canada atlantique, certaines régions de la Nouvelle-Écosse sont encore en train de ramasser les pots cassés. La situation est telle que la ministre de la Défense, Anita Anand, enverra 200 militaires de plus pour aider les 350 membres des Forces armées canadiennes qui sont déjà sur place.

Bien que des membres des Forces armées canadiennes aient déjà été dépêchés pour aider au rétablissement peu après Fiona, la ministre de la Défense, Anita Anand, a déclaré dimanche que 200 militaires additionnels seront envoyés pour aider les 350 militaires qui sont déjà sur place.

Des soldats sont regroupés près de leurs camions dans une rue en compagnie de travailleurs civils.

Des militaires canadiens sont à l'œuvre au Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, pour contribuer aux efforts de réparation du réseau électrique et pour vérifier si les résidents ont besoin d'aide.

Photo : Radio-Canada

Elle a déclaré que le personnel aidera à ramasser les débris autour des propriétés afin de faciliter la réalimentation en électricité.

Nous travaillons main dans la main avec les provinces et avec nos partenaires pour faire ce travail, a écrit Mme Anand dans un gazouillis.

Opération rebranchement en cours

Des efforts de rebranchement des foyers et des commerces privés d'électricité sont en cours au Cap-Breton et le long de la rive nord, deux des régions de la province les plus durement touchées.

Des monteurs de lignes s'affairent à réparer les dommages causés par la tempête post-tropicale Fiona dans la région du Cap-Breton.

Des monteurs de lignes s'affairent à réparer les dommages causés par la tempête post-tropicale Fiona dans la région du Cap-Breton.

Photo : Robert Short/CBC

Dimanche, R. J. MacNeil, un monteur de lignes qui travaille à Bell Aliant, a indiqué que lui et d’autres membres de son équipe ont consacré des jours à essayer de rétablir les services de communication dans les régions de l’île après que de gros arbres eurent abattu les lignes électriques.

Les travaux ont consisté à installer de nouveaux câbles de cuivre et de fibre optique dans toute la région.

Il a ajouté que certains clients devraient ravoir leurs services d’ici dimanche soir.

Samedi, Jeff Howes, un superviseur à la Central Maine Power Company, basée dans le Maine, a déclaré qu'une équipe d’environ 40 personnes et lui-même sont arrivés la semaine dernière pour aider la Nova Scotia Power dans la région du Cap-Breton.

À l'aide de plusieurs camions à nacelle, des travailleurs s'affairent à réparer une ligne électrique.

La Nova Scotia Power a annoncé jeudi l’arrivée de nouvelles équipes du Québec et de l’Ontario qui doivent aider à accélérer le travail au Cap-Breton et dans le nord-est de la province.

Photo : Gracieuseté : Nova Scotia Power

Son équipe s’est rendue à six endroits différents en Nouvelle-Écosse depuis le passage de la tempête. Elle a aidé à réinstaller les poteaux électriques et à raccorder les câbles aux maisons.

Lorsque nous recevons un appel à l’aide, nous sommes très heureux d’aider, a mentionné Jeff Howes, qui prévoit passer quelques jours de plus dans la région.

Heureuse de ravoir du courant

Trina Gerard, une résidente de Sydney, est récemment rentrée chez elle après une semaine passée dans le noir. Le retour de l’électricité a été un soulagement pour elle.

Je ne vais pas vous conter d'histoires : j’ai un peu pleuré quand j’ai découvert qu’ils étaient tous ici, a-t-elle dit à propos du moment où elle a appris que les équipes de réparation étaient dans la région. Il est encore difficile de croire que je peux entrer dans une pièce et allumer une lumière. Après une semaine sans lumière, c’était très agréable.

Des gens gênent les équipes de la Nova Scotia Power à Truro

Les efforts de réparation se poursuivent à Truro, où la Nova Scotia Power estime que certains clients pourraient être privés d’électricité jusqu’à la fin de la journée de mardi, selon la carte des pannes réelles de cette entreprise de distribution d'électricité.

Le maire Bill Mills a signalé qu’une de ses grandes préoccupations est le nombre de personnes qui continuent de marcher dans le parc Victoria de Truro pendant que les équipes tentent de nettoyer les dommages causés par la tempête. Selon le maire, les résidents ont fait du tourisme dans le parc urbain et ont gêné le travail des équipes en se mettant peut-être eux-mêmes en danger.

Un soldat retire une branche d'arbre d'une rue.

Le caporal Owen Donovan, des Highlanders du Cap-Breton, retire des débris d'arbres renversés par la tempête Fiona sous les regards d'employés de l'entreprise Nova Scotia Power à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Vaughan Merchant

Je ne saurais trop insister sur le fait que les gens devraient rester en dehors du parc. C'est dangereux, a-t-il averti.

« Ce que l’ouragan Juan avait commencé à bien des égards, Fiona l’a terminé. Nous avons une grande population de pruches et d’arbres plus âgés... Le stock d’arbres plus vieux était vulnérable et il y a beaucoup de zones qui sont complètement aplaties. »

— Une citation de  Bill Mills, maire de Truro

Bill Mills estime que le parc pourrait ne pas être rouvert au public avant au moins deux mois.

La situation dans les écoles

Dans les jours qui ont suivi la tempête, plusieurs écoles ont été fermées en raison de dommages et de pannes de courant.

Le Cape Breton-Victoria Regional Centre for Education a annoncé que les cours reprendront lundi dans la plupart des écoles du district. Il a précisé que d’autres fermetures seront annoncées dimanche soir.

Les centres régionaux d’éducation du détroit et de Chignecto-Central ont également indiqué que des mises à jour liées à l’école seront envoyées aux parents dimanche si nécessaire.

D’après un reportage de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !