•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chien policier aspergé de poivre chasse-ours lors d’une arrestation à Regina

Portière d'une voiture de police de Regina.

Selon la police, l'homme a reçu en retour 2 décharges électriques et fait face aux accusations d'agression et de port d'armes.

Photo : Radio-Canada / Heidi Atter / CBC

Radio-Canada

Un homme est en détention après une altercation au cours de laquelle il a aspergé un chien policier en utilisant un vaporisateur chasse-ours, informe la police de Regina. L'homme a reçu en retour deux décharges électriques.

Il fait maintenant face à plusieurs accusations, dont deux chefs d'accusation pour agression contre un agent de police, port d'une arme dissimulée et résistance à l'arrestation, selon un communiqué de presse publié dimanche.

L'unité K-9 de la police a croisé l'homme dans le bloc 1000 de la rue Angus samedi en soirée. La police n'a pas précisé le lieu de résidence de l'homme concerné ni son âge. 

Selon la police, l’homme a pointé une bombe lacrymogène en direction du policier d’une manière qualifiée de menaçante, et n'a pas voulu coopérer lorsqu’il lui a été demandé de lâcher la bombe.

Ainsi, l’agent de police a lâché son chien, que l'homme a aspergé de poivre chasse-ours.

En retour, le policier a alors utilisé son Taser à deux reprises sur l'homme, car le premier déploiement était inefficace.

La police a déclaré que l'utilisation du Taser a été documentée et qu'elle fera l'objet d'un examen interne par un comité d'examen du recours à la force de la police de Regina, sous la supervision de la Commission de police de la Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !