•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’orgue de Sainte-Marie-d’Ilse-Maligne vibre de nouveau

Un homme interprète un morceau à l'orgue.

Alain Tremblay est organiste. Il utilise pour la première l'orgue dans la chapelle située dans le centre commercial Place du Royaume.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Coulombe

Radio-Canada

Un nouvel instrument résonne dans l’église Notre-Dame-du-Royaume de Chicoutimi. L’audience a assisté à l’inauguration du nouvel orgue dimanche matin, acquis de l'église Sainte-Marie-d’Ilse-Maligne à Alma.

L'orgue électronique de marque Allen et fabriqué en 1937 aux États-Unis a été repéré par l'organiste Alain Tremblay et son fils Samuel dans l'ancienne église d'Alma qui a été reconvertie en crémerie.

Papa a tout de suite vu l’orgue, relate Samuel Tremblay. À chaque fois qu’on va dans une église on regarde les orgues. On s’informe pour savoir s’il était à vendre, et oui il était à vendre.

Une crème molle payante, ajoute Alain Tremblay en riant.

Une acquisition qui réjouit l’abbé Pierre Bergeron. On préserve notre patrimoine et on poursuit la mission des objets qui servent à la liturgie, dit-il.

« L’église Sainte-Marie a une nouvelle vocation, je suis content. Mais l’orgue continue sa mission avec nous. »

— Une citation de  Pierre Bergeron, abbé

Selon une entrevue de Jean-François Coulombe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !