•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin ayant tenu des propos antivaccins fait l’objet d’une audience disciplinaire

Le docteur Daniel Nagase est devant un microphone devant l'Assemblée législative à Victoria, le 9 décembre 2021.

Le docteur Daniel Nagase lors de ses propos antivaccins devant l'Assemblée législative à Victoria, le 9 décembre 2021.

Photo : Screengrab/Bitchute

Radio-Canada

Un médecin qui a propagé de fausses rumeurs sur la vaccination contre la COVID-19 fait l'objet d'une audience disciplinaire par son ordre professionnel en Colombie-Britannique.

Dans un communiqué publié jeudi, le Collège des chirurgiens et médecins de la Colombie-Britannique souhaite que le Dr Daniel Nagase s'explique à propos de ses déclarations trompeuses, erronées ou incendiaires.

Il fait aussi état des déclarations du médecin que le médicament ivermectine pouvait soigner la maladie.

Le Collège dénonce notamment ses propos tenus devant l’Assemblée législative le 9 décembre 2021 alors que des effigies de personnalités politiques étaient suspendues à des nœuds coulants.

Son discours public et les effigies, qui comprenaient le premier ministre John Horgan et le ministre de la Santé, Adrian Dix, avaient été filmés.

Le Dr Nagase, qui a rendu son permis d'exercice de médecine en Colombie-Britannique, avait également participé à des manifestations antivaccins à North Vancouver devant le bureau de la Gendarmerie royale du Canada.

Le médecin est le troisième docteur en Colombie-Britannique à faire l’objet d’une enquête du Collège des chirurgiens et médecins à propos de déclarations trompeuses sur la vaccination contre la COVID-19.

D'après les informations de Bethany Lindsay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !