•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona : des dizaines de milliers de clients toujours privés d’électricité

Des travailleurs installent un nouveau poteau à un coin de rue dans une ville.

Samedi, plus de 66 000 clients manquaient encore d'électricité en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC / Kirk Pennell

La Presse canadienne

Des dizaines de milliers de résidences et d'entreprises sont toujours privées d'électricité une semaine après le passage de la tempête post-tropicale Fiona, qui a ravagé le Canada atlantique et l'est du Québec.

Dimanche matin, plus de 53 000 clients attendaient encore le retour de l'électricité en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard. Ils étaient 66 000 clients dans le noir, la veille.

La tempête a provoqué d'importantes ruptures du réseau dans les deux provinces. Après le passage de la tempête, plus de 90 % des clients de la compagnie d'électricité locale n'avaient pas d'électricité sur l'Île-du-Prince-Édouard et environ 80 % des clients de la Nova Scotia Power vivaient la même situation.

Samedi, la Nova Scotia Power a indiqué avoir rétabli l'électricité chez environ 370 000 de ses 415 000 clients. Elle a dit avoir déployé plus de 1500 employés afin de réparer les nombreux bris, essentiellement dans l'est de la province et sur l'île du Cap-Breton.

Les autorités des deux provinces ont prévenu que le rétablissement complet des réseaux pourrait nécessiter encore une semaine.

Les Néo-Écossais peuvent observer plus de grues et d'équipements lourds sur le terrain, a indiqué la Nova Scotia Power dans un communiqué publié samedi. Dans plusieurs cas, les arbres endommagés sont si gros que l'on peut seulement les déplacer à l'aide de ces grues et de l'équipement lourd avant de permettre à nos équipes d'amorcer les réparations, de reconstruire le réseau et de rétablir le courant.

À l'Île-du-Prince-Édouard, encore 22 000 abonnés de Maritime Electric étaient plongés dans le noir dimanche en soirée, sur les 82 000 pendant la tempête.

Plus de militaires réclamés

Le gouvernement fédéral a déployé 700 militaires dans les provinces de l'Atlantique pour aider au nettoyage des débris et à la réouverture des routes. Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a réclamé une aide militaire supplémentaire.

Nos Forces armées canadiennes font tout ce qu'il faut pour aider les Canadiens et soutenir les autorités provinciales et locales. Nous avons mobilisé des ressources et du personnel pour fournir un soutien immédiat aux autorités locales, aider à rétablir l'électricité, enlever les débris et effectuer des vérifications du bien-être, a assuré samedi la ministre de la Défense nationale, Anita Anand, dans un communiqué.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a indiqué que le nettoyage se poursuivra tout au long du week-end. La Croix-Rouge canadienne devait ouvrir un nouveau refuge pour les sinistrés au centre Murchison à Charlottetown.

L'endroit sera ouvert 24 heures par jour, sept jours par semaine, ont indiqué des responsables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !