•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les lauréats de la 22e soirée des Éloizes dévoilés

Une foule en délire, après la performance d’Édith Butler à la soirée des Éloizes, le 1er octobre 2022 à Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick.

Une foule en délire, après la performance d’Édith Butler à la soirée des Éloizes, le 1er octobre 2022 à Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La 22e Soirée des Éloizes a eu lieu samedi soir, dans le village de Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick. La grande fête de l’excellence artistique en Acadie a récompensé les artistes qui se sont démarqués dans leur discipline respective.

Organisé par l’AAAPNB, le gala a lieu tous les deux ans. La pandémie a cependant repoussé sa tenue en mai 2022, puis il a été de nouveau repoussé au 1er octobre.

Attendue longtemps par plusieurs, l’ambiance en était d'autant plus à la fête, samedi soir, pour les spectateurs présents à l’aréna de Petit-Rocher.

La soirée a commencé avec nul autre que la grande dame de la musique acadienne Édith Butler, qui est cette année récipiendaire du prix hommage.

Une performance haute en couleur offerte par Édith Butler et ses musiciens, lors de la soirée des Éloizes 2022.

L'aréna de Petit-Rocher a subi une véritable métamorphose pour accueillir le public et les artistes qui étaient heureux de se retrouver enfin.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Entourée de ses musiciens et plus enthousiaste que jamais, elle a interprété au plus grand bonheur de tous la pièce Le tour du grand bois, tirée de son plus récent album du même nom.

Le ton était donné pour le reste de la soirée. L'événement était animé avec brio par Matthieu Girard, qui a fait vivre une gamme d’émotions à l’auditoire.

Pendant deux heures, danse, arts du cirque, théâtre, musique, arts visuels, arts médiatiques et littérature ont été célébrés.

Une statuette pour briser le silence

La cinéaste Renée Blanchar s’est vu décerner samedi soir le prix de l’artiste de l’année en arts médiatiques pour son documentaire Le Silence, produit par l’ONF.

Animée par un désir brûlant de lever le voile sur la vérité entourant les agressions sexuelles perpétrées par des prêtres en Acadie, Renée Blanchar a offert avec ce documentaire une œuvre troublante et nécessaire sur le silence qui a perduré, parfois de génération en génération.

Elle a été à la rencontre de survivants avec compassion, afin de briser le silence collectif entourant les communautés acadiennes touchées.

La cinéaste Renée Blanchar reçoit son prix, le 1er octobre 2022 lors de la soirée des Éloizes à Petit-Rocher.

La cinéaste Renée Blanchar reçoit son prix, le 1er octobre 2022 lors de la soirée des Éloizes à Petit-Rocher.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

C’est sûr que ça me fait plaisir sur le plan personnel, a-t-elle dit samedi, après avoir reçu sa statuette. Mais ce qui me touche vraiment, c’est que je sens quand même que la communauté artistique quelque part a validé ce sujet, et c’est une sorte d’appui aussi qu’on donne à tous les survivants qui ont témoigné dans le film, et qui ne l’ont pas fait, mais qui sont là parmi nous.

Visibilité pour la danse contemporaine

Avec son projet Les Oiseaux, Monelle Doiron, de la Péninsule acadienne, a été nommée Artiste de l’année en danse.

Rendre la danse contemporaine plus accessible que jamais, voilà ce qui a motivé ce projet qui a vu le jour lorsqu’il était difficile d’avoir accès à un studio de danse.

Avec son partenaire, elle imite les mouvements d’un oiseau et se déplace dans des lieux extérieurs différents, en pleine nature dans la plus grande simplicité. Le tout est filmé.

Projection du projet « Les Oiseaux » de Monelle Doiron, lors de la soirée des Éloizes 2022. Accompagnée par la violoncelliste Emily Kennedy.

Projection du projet « Les Oiseaux » de Monelle Doiron, lors de la soirée des Éloizes 2022. Accompagnée par la violoncelliste Emily Kennedy.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Les heures de travail qu’elle a passées avec une caméra, pour présenter la danse, ont porté fruit.

Le vidéo m’a permis de dire je peux le soumettre à des festivals, je peux le soumettre à des centres d’artistes et justement d’ouvrir cette voie-là, explique-t-elle.

L’artiste originaire de la Péninsule acadienne se dit extrêmement heureuse de la visibilité que lui permet ce prix : dans sa région, il n’y a pas de producteur de danse contemporaine, c’est un un peu plus niche, dit-elle.

De savoir qu’elle a pu toucher les gens avec le mouvement la rend très émue.

Beaucoup d’amour pour Édith Butler

La carrière de l’auteure-compositrice-interprète Édith Butler a été célébrée en grand, à Petit-Rocher, cette semaine. Après l’événement La grande visite avec Édith Butler, la célèbre chanteuse de Paquetville a reçu le prix hommage, samedi soir.

C’est sa meilleure amie, Rosemarie Landry, qui le lui a remis, en plus de lui chanter un hommage. [je suis] très émue, a dit Édith Butler. Elle me connaît depuis que j’ai 16 ans.

Édith Butler, récipiendaire du prix Hommage aux Éloizes 2022.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Édith Butler, récipiendaire du prix Hommage aux Éloizes 2022.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

« Celui-ci [le prix] il est très émotif pour moi parce que c’est dans ma région, c’est chez nous, c’est mon monde à moi qui me le donne. Je suis très émue. »

— Une citation de  Édith Butler, auteure-compositrice-interprète

Le sénateur René Cormier lui a aussi rendu hommage et a mis en lumière l’impact mémorable d’Édith Butler sur les futures générations d’artistes.

De Kouchibouguac jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine

De son côté, le récipiendaire de l’artiste de l’année en littérature, Jean Babineau, a voulu avec son roman Infini revisiter la création du parc national Kouchibouguac et la longue bataille que les expropriés ont ensuite livrée pour conserver leurs terres.

J’ai voulu écrire cela pour les expropriés et aussi pour Jackie Vautour, parce que j’étais très intrigué par lui et je voulais comprendre pourquoi il faisait tout ce qu’il faisait pour essayer de secourir les expropriés, explique-t-il.

Mélange de fiction et de réalité, le quatrième roman de l’auteur est partagé entre le documentaire et le surréalisme avec une pointe fantastique.

Claude Cormier, artiste de l’année en musique aux Éloizes 2022.

Claude Cormier, artiste de l’année en musique aux Éloizes 2022. La culture, la langue et son accent sont au cœur de l’œuvre à saveur country-folk traditionnel et sonorités irlandaises de Claude Cormier

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Cette année, les candidatures des Îles-de-la-Madeleine étaient admissibles aux prix Éloizes.

En raflant le prix de l’Artiste de l’année en musique, le madelinot Claude Cormier est devenu le premier artiste madelinot à remporter une statuette avec son septième album : Garde ton accent 2.

Pour nous autres, c’est historique et on a attendu ça longtemps. Je suis excité, il y a plein d’affaires qui se passent dans ma tête […] ce n’est que le début, a-t-il affirmé.

L’AAAPNB avait précisé dans un communiqué de presse que cette région était maintenant reconnue comme terre acadienne, comme elle aurait toujours dû l’être !

Soutenir les arts, chacun à sa manière

Le lauréat 2022 du prix Soutien à la production artistique, Paul Édouard Bourque, est un artiste visuel qui élabore une démarche axée sur la construction et la déconstruction de l’image.

Il accompagne aussi plusieurs artistes en arts visuels dans leur production artistique ainsi que dans la promotion de leur carrière, ce qui lui a valu ce prix.

J’ai vu que c’était un travail que j’aimais beaucoup faire, qui me plaisait et qui me réconfortait, surtout avec des jeunes, mais [aussi] avec des artistes aussi avancés dans leur carrière, dit-il. J’aime croire que j’obtiens autant de choses que la personne avec qui je travaille va finir par obtenir. Ça devient comme un échange, souvent.

L'artiste Paul Édouard Bourque, lauréat du prix Soutien à la production artistique, à la soirée des Éloizes 2022.

L'artiste Paul Édouard Bourque, lauréat du prix Soutien à la production artistique, à la soirée des Éloizes 2022.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Le campus de la Péninsule acadienne du CCNB, Le Dortoir, s’est vu remettre cette année le prix Soutien aux arts.

Lors des rénovations d’une aile de l’École des pêches de Caraquet, le campus de la Péninsule acadienne du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick a décidé d’aménager un loft pour artistes en résidence, baptisé Le Dortoir, sur la suggestion du collectif Les Hangars.

Ces artistes sont soutenus par différents organismes culturels ou établissements d’enseignement.

De pouvoir voir l’évolution [du projet]] et de voir aussi concrètement ce que ça apporte aux jeunes, c’est intéressant, lance le récipiendaire du prix, Gérald Losier, doyen au CCNB de l’École Pêches et Ressources Naturelles et de l’École Arts et Hospitalité, et directeur du campus de la Péninsule acadienne.

Six artistes ont participé au dortoir, et Gérald Losier croit que ce n’est que le début. On a vraiment pas encore pris notre envol avec le dortoir, dit-il, souhaitant maintenant attirer des gens de l’extérieur de la province.

Une semaine remplie de succès

Les activités entourant les Éloizes ont eu lieu pendant près d’une semaine, pour une dernière fois, dans le village de Petit-Rocher.

L’AAAPNB souligne que le village situé le long de la baie des Chaleurs s’est vraiment rallié pour que l’événement de cette année soit une réussite. Depuis plusieurs mois, on a mis la main à la pâte pour aider à mettre de l’avant la vitalité artistique de la région.

Le ministre des Affaires gouvernementales, Dominic LeBlanc (à gauche) et l’animateur de la soirée des Éloizes, Mathieu Girard (à droite).

Le ministre des Affaires gouvernementales, Dominic LeBlanc (à gauche) et l’animateur de la soirée des Éloizes, Matthieu Girard (à droite).

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Pendant quatre jours, les gens et les visiteurs ont assisté à des concerts, à des projections de film, à des expositions et à des performances artistiques.

Le succès d’un événement comme les Éloizes repose sur le travail de collaboration entre les équipes et la municipalité hôtesse. C’est grâce à l’implication de toute une communauté que l’édition 2022 a été un succès. Ils ont été présents depuis le début, explique la directrice de production des Éloizes, Catherine Blondin.

Les prochaines Éloizes auront lieu à Shediac en 2024.

Lauréats 2022

Soutien à la production artistique

  • Paul Édouard Bourque

Artiste de l’année en arts visuels

  • Vicky Lentz | Exposition - Écoute profonde

Soutien aux arts

  • CCNB Campus de la Péninsule acadienne | Le Dortoir

Artiste de l’année en danse/arts du cirque

  • Monelle Doiron | Exploration chorégraphique - Les Oiseaux

Artiste de l’année en théâtre

  • Caroline Bélisle | Autrice - Pépins - un parcours de petites détresses

Le Prix Hommage

  • Édith Butler

Événement/Spectacle de l’année

  • Les histoires nécessaires | Instrumental Stories - Commissaire Véronique Leblanc, Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen et le Musée acadien de l’Université de Moncton

Artiste de l’année en arts médiatiques

  • Renée Blanchar pour son documentaire Le Silence

Découverte de l’année

  • Florence Brunet, actrice-créatrice pour Tsunami

Artiste de l'année en littérature

  • Jean Babineau pour son roman Infini

Artiste de l’année en musique

  • Claude Cormier pour son album Garde ton accent 2

Artiste s’étant le plus illustré à l’extérieur de l’Acadie »

  • Laurie LeBlanc pour son album When It's Right It's Right

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !