•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le syndicat des enseignants en école élémentaire déplore le manque d’éducateurs noirs

Des mains levées dans une classe.

Plusieurs acteurs du milieu de l'éducation estiment que les écoles ontariennes manquent encore d'enseignants noirs.

Photo : Getty Images / skynesher

Radio-Canada

Des dizaines d’enseignants et d'autres acteurs du milieu de l’éducation se sont rassemblées samedi à Toronto pour souligner le manque de représentation des enseignants noirs dans les salles de classe de la province.

Les éducateurs, l'Ontario Principals' Council, des membres communautaires et des représentants académiques étaient réunis pour le Symposium de la Fédération des enseignants élémentaire de l’Ontario (ETFO), qui se tenait au Hyatt Regency sur la rue King Ouest.

On se rend compte que certains de nos élèves ne se voient pas représentés parmi nos enseignants et éducateurs qui travaillent devant les classes au travers de la province, explique le vice-président de l’ETFO David Mastin.

On rassemble les gens pour avoir une discussion sur comment on peut améliorer ça, ajoute-t-il.

Il souligne que sa fédération n’a toutefois pas été en mesure d’avoir des données en la matière. Il ajoute que c’est une chose que la ETFO va demander aux acteurs du milieu ainsi qu’au gouvernement ontarien.

On va leur demander d’avoir des données, des statistiques sur ce qui se passe sur le terrain afin que l’on comprenne l’ampleur du problème, affirme David Mastin.

Il ajoute que les enseignants sont les personnes vers lesquelles se tournent les étudiants et parents pour des conseils, et pas seulement pour des questions de curriculum, mais aussi vis-à-vis de leurs valeurs. Cela laisse selon lui un énorme trou non seulement pour les étudiants noirs qui réussissent mieux avec un enseignant de même couleur de peau, mais aussi pour tous les autres étudiants.

Ils ont besoin de cette diversité. Ils ont besoin de cette perspective élargie sur ce qui fait l’Ontario, le Canada et le monde, un endroit fantastique, renchérit-il.

Une représentativité qui ne s’est pas améliorée

Tyrone Russell est enseignant dans la région de Waterloo. Il explique n'avoir eu qu’un éducateur noir tout au long de son parcours comme élève. Après avoir travaillé comme enseignant pendant 20 ans, il affirme que la situation n’a pas changé.

J’étais le seul [enseignant noir] dans les deux dernières écoles où j’ai été, témoigne-t-il. Parfois, il y en a un ou deux autres, mais nous sommes définitivement une minorité.

Portrait de Tyrone Russell, un homme noir aux cheveux rasés qui répond aux questions.

Tyrone Russell est enseignant et dit être bien souvent le seul enseignant noir de son école.

Photo : Radio-Canada

Il estime que les effets d’avoir un enseignant noir sont très importants bien qu’il n’y ait pas une claire connaissance de ces effets.

Je rencontre des jeunes gens ou des jeunes élèves qui n’ont jamais rencontré d’enseignant noir à l’école auparavant. En rencontrer un pour la première fois est une expérience forte pour eux, affirme-t-il.

Alexandra Waithe a enseigné à Toronto pendant 15 ans. Elle explique qu’un des panélistes du symposium était son professeur il y a plus de 15 ans, et que les mêmes problèmes que ce dernier évoquait en classe sont toujours existants aujourd’hui.

Je vois quelques changements à certains niveaux, mais le plus souvent, je suis la seule, ou l’une des seules [dans l’établissement], explique celle qui s’identifie comme biraciale.

David Mastin ajoute que ce symposium était le premier du genre organisé par l’ETFO.

Il précise que le syndicat a rejoint la Décennie internationale des personnes d'ascendance africaine des Nations unies en 2018. Une partie des initiatives mises en place incluent une priorité de lutter contre le racisme anti-Noirs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !